Mercredi 15 juin 2016 : Journée internationale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées

Ce mercredi 15 juin, c’est la Journée internationale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées. L’occasion de sensibiliser le grand public à un problème récurrent, et pourtant trop souvent oublié.

Personne âgée maltraitance

La maltraitance des âgés, un fléau peu visible

La maltraitance des personnes âgées est un fléau d’autant plus difficile à combattre qu’elle se produit le plus souvent non pas dans des institutions médicalisées, mais à domicile, à hauteur de 83%, selon les chiffres récoltés par la Fédération 3977, qui a mis en place un numéro national contre la maltraitance des personnes âgées et des adultes handicapés : le 3977.

Affiche contre la maltraitance des personnes âgées

La majorité des seniors maltraités a plus de 80 ans ; des personnes en fin de vie, donc, généralement moins autonomes, et d’autant plus vulnérables.

« La maltraitance des personnes âgées, ce crime odieux, survient souvent dans le secret des espaces privés, ce qui rend encore plus nécessaire sa dénonciation publique dans les termes les plus forts, remarque . Nous devons faire preuve d’encore davantage de résolution pour régler ce problème dans le cadre des efforts plus larges que nous déployons pour que tous puissent vivre dans la dignité. » Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU

Le scénario classique de la maltraitance à domicile commence par la décision d’un proche membre de la famille qui se propose pour emménager avec la personne âgée, sous prétexte de l’aider. Il commence alors progressivement à contrôler sa vie et ses finances, lui imposant par exemple des budgets serrés afin de ne pas amenuiser l’héritage. Les violences psychologiques et financière semblent prévaloir dans le cadre privé, contre la maltraitance médicale et la négligence en institution.

venir en aide maltraitance personnes âgéesSelon l’Organisation Mondiale de la Santé, seul 1 cas de maltraitance sur 24 serait signalé, tandis qu’une personne âgée sur dix serait victime de maltraitance, ce qui contribue à faire de la maltraitance des âgés un phénomène invisible, et d’autant plus difficile à endiguer. L’existence d’une Journée de sensibilisation à ce type de maltraitance est donc cruciale dans la lutte contre ces mauvais traitements, car elle attire l’attention sur un drame qui demeure, d’ordinaire, caché à la vue de tous.

« Il n’y a pas de petite maltraitance »

Le vieillissement de la population touche désormais la plupart des pays développés; en France, on estime que les personnes âgées seront 7 millions d’ici 2040.

Changer de regard sur le vieillissement, généralement associé  à la maladie et à l’inactivité, est donc un impératif pour assurer une transition réussie vers un modèle économique et sociétal durable. La lutte contre la maltraitance des personnes âgées, un fléau qui prend de l’ampleur, occupe une place centrale dans ce changement de perception.

« Il n’y a pas de petite maltraitance. C’est avant tout la souffrance ressentie dans ces situations qui nous alerte et nous mobilise » – Les petits frères des Pauvres


Commenter

[Votre email ne sera pas publié ni diffusé - vous pouvez utiliser un pseudo dans le champ "name"]
[Les commentaires sont en DoFollow et modérés]

*


SilverEco ® - Gérontechnologie ®
© 2008-2015 ONMEDIO - Tous droits réservés

Numéro ISSN : 2276-0393
Silvereco.fr est un media d'information édité par ON-MEDIO sous la direction de Jérôme PIGNIEZ.
L’objectif du portail national de la silver économie est de dresser un panorama complet des actualités de la Silver économie et de référencer les acteurs en France de la Silver Eco, ainsi que leurs offres de produits et services.


FERMER
CLOSE