AGIRC et ARRCO : les orientations prioritaires de l’Action Sociale 2014-2018

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Les Orientations prioritaires de l’Action Sociale 2014-2018 ont été adoptées par l’Agirc (Association générale des institutions de retraite des cadres) et l’Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés). Pour cette période, les orientations prioritaires de l’action des régimes de retraite complémentaires sont au nombre de quatre.

Il s’agira en effet d’Å“uvrer pour « Soutenir le retour à l’emploi des actifs les plus fragiles », « Donner les clefs du bien vieillir », « Aider les aidants familiaux », « Accompagner le grand âge en perte d’autonomie »

L’Agirc et l’Arrco s’engagent pour répondre aux besoins sociaux émergents liés au vieillissement de la population et à la conjoncture économie et socialeagirc et arco

Les régimes de retraite complémentaires ont adopté les orientations prioritaires de leur action sociale pour la période 2014-2018. Quatre orientations prioritaires ont été retenues, en adoptant des axes stratégiques et un socle commun d’actions pour chacune des orientations :

Soutenir le retour à l’emploi des actifs les plus fragiles

Les axes stratégiques qui ont été définis pour soutenir le retour à l’emploi des actifs les plus fragiles sont au nombre de deux :

  • Renforcer, en complémentarité des autres acteurs sociaux, le retour à l’emploi pour les personnes en situation de fragilité ;
  • favoriser l’accès et le maintien en emploi des personnes en situation de handicap, en particulier psychique.

Pour ce faire, le socle commun d’actions qui a été déterminé est le suivant :

  • structurer des actions concourant au retour à l’emploi des personnes les plus vulnérables c’est-à-dire les chômeurs de longue durée ;
  • cibler des populations handicapées, en fonction des résultats de la recherche engagée en 2012, pour favoriser leur autonomie et leur intégration sur le marché de l’emploi.

 Donner les clefs du Bien vieillir

La stratégie pour donner les clefs du bien vieillir repose sur des axes visant à :

  • renforcer les démarches de prévention primaire et en développer l’accès aux actifs de plus de 50 ans ;
  • promouvoir ou encourager l’engagement social des retraités ;
  • développer des actions destinées à lutter contre la vulnérabilité liée à l’avancée en âge.

Le socle commun d’actions adopté se décline en 5 actions :

  • harmoniser, faire évoluer le modèle des Centres de prévention Bien vieillir Agirc- Arrco pour en optimiser le fonctionnement et renforcer leur coordination ;
  • organiser un développement territorial et partenarial des Centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco, voire dupliquer le modèle avec d’autres acteurs ;
  • produire des études d’impact, innovantes et crédibles, de la prévention primaire, médico-psycho-sociale, pour valoriser et essaimer les bonnes pratiques ;
  • garantir l’accès au dispositif Sortir Plus sur tout le territoire ;
  • mettre en Å“uvre sur tous les territoires, la coordination des actions collectives (exemple : la santé en mouvement) avec les régimes de base.

Aider les aidants familiaux

L’aide aux aidants familiaux fait également partie des orientation prioritaires pour les cinq année à venir, les axes définis pour aider les aidants familiaux sont les suivants :

  • favoriser l’émergence de solutions permettant aux aidants de préserver leur vie personnelle et professionnelle ;
  •  rompre l’isolement et faciliter l’accès aux solutions de répit ;
  • proposer des soutiens psychologiques pendant et après les situations d’aide.

Afin d’atteindre ces objectifs, le socle commun d’actions propose de :

  • déployer des actions ciblées de prévention primaire à destination des aidants, en s’appuyant notamment sur les centres de prévention Bien Vieillir Agirc-Arrco ;
  •  repérer les aidants dans le cadre de la mission « Ecoute, Conseil, Orientation » (ECO) Hébergement et développer des actions répondant à leurs besoins (au travers des comités régionaux de coordination de l’action sociale Agirc-Arrco, par exemple) ;
  • promouvoir et développer des solutions de répit diversifiées dans le parc des établissements Agirc-Arrco.

Accompagner le grand âge en perte d’autonomie

L’accompagnement des grands âgés en perte d’autonomie constitue la quatrième orientation prioritaire de l’action sociale de l’Agirc et l’Arrco pour la période 2014-2018 et se décline en quatre axes :

  • en complémentarité du partenariat avec les autres régimes de retraite, proposer des solutions adaptées à la personne dans son lieu de vie ordinaire ;
  • soutenir l’émergence de nouvelles solutions d’hébergement ;
  • renforcer la mission ECO Hébergement et consolider les partenariats nécessaires à cette mission ;
  •  pour le parc propriété, en fonction de l’évaluation du plan médico-social et sanitaire, définir les axes qualitatifs et les conditions d’optimisation à mettre en Å“uvre.

Pour cela, le socle commun a pour objectifs de :

  •  structurer le déploiement des prestations modélisées (Aide à domicile momentanée, Bien chez moi…) et organiser la complémentarité avec les autres régimes ;
  • faire la démonstration de l’apport d’un habitat bienveillant et économe (adapté au vieillissement de la population) et déployer des partenariats dans le cadre de la prestation « Logement adapté » ;
  • développer et structurer le service ECO Hébergement ;  stabiliser les droits réservataires au niveau global (en pourcentage de la population de 75 ans) constaté au 31/12/2012. Assurer une répartition géographique cohérente intra-régime et en partenariat avec les MARPA (convention MSA) ;
  • maintenir et développer les actions qualitatives d’accompagnement (dans toutes leurs dimensions) au sein des établissements du parc Agirc-Arrco et créer les conditions d’un essaimage des pratiques ;
  • à partir de l’évaluation du plan médico-social et sanitaire, définir les conditions d’évolution et d’optimisation du parc Agirc-Arrco.

L’année 2014 permettra de préparer les contrats d’objectifs qui préciseront les exigences de l’action sociale 2014-2018.

 


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut