Alzheimer : la Fondation Médéric Alzheimer publie une cartographie des dispositifs de prise en charge et de l’accompagnement de la maladie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Partager cet article

La fondation Médéric Alzheimer publie une cartographie qui met en évidence les disparités départementales des dispositifs de prises en charge et d’accompagnement de la maladie d’Alzheimer.

Cette cartographie révèle une couverture nationale satisfaisante, mais aussi des disparités importantes au plan local.

Où en sont les départements dans la mise en place de leurs dispositifs de prise en charge et d’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ?

logo fondation médéric AlzheimerC’est la question que s’est posée la Fondation Médéric Alzheimer, 1ère Fondation entièrement consacrée aux personnes atteintes de cette pathologie, à la veille des élections départementales. Pour y répondre, la fondation Médéric Alzheimer a réalisé à partir des données de l’enquête nationale, menée en 2013 auprès de 14 000 structures, une cartographie qui met en évidence des disparités significatives. Parmi les premiers constats, on note que 30 % de la population française de 75 ans ou plus vit dans des départements ayant des taux d’équipement inférieurs à la moyenne nationale.

 

9 % de la population est âgée de plus de 75 ans, mais entre le département le plus jeune et le département le plus âgé, le pourcentage est multiplié par trois.
Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer touche 850 000 personnes en France ; et chaque année, on estime 225 000 nouveaux cas de malades Alzheimer.
Mais au-delà des personnes malades, c’est tout leur entourage qui est impliqué. On estime ainsi à 3 millions le nombre de personnes concernées indirectement par cette maladie. La maladie d’Alzheimer isole ceux qui en sont atteints et leurs proches.

Cinq groupes de départements se dégagent suite aux résultats de l’enquête :

  • les métropoles régionales dans la moyenne
  • des zones rurales bien dotées
  • un grand Sud sous-équipé
  • les petite et grande couronnes parisiennes en-dessous de la moyenne
  • la capitale qui sous-performe

Les métropoles régionales sont globalement dans la moyenne pour cinq des six dispositifs analysés. L’équipement en lieux de diagnostic mémoire est supérieur à la moyenne France métropolitaine (10 pour 100 000 personnes de 75 ans ou plus contre 9).Médéric Alzheimer Cartographie 1

Les zones rurales, avec une population âgée, disposent de taux d’équipements supérieurs à la moyenne pour chacun des six dispositifs. Par exemple, des capacités d’hébergement pour personnes dépendantes (118 pour 1 000 personnes de 75 ans ou plus contre 103 places en France métropolitaine).Médéric Alzheimer Cartographie 2

Le grand Sud est sous-équipé, malgré une proportion importante des personnes âgées. Seule la capacité en accueils de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer est proche de la moyenne nationale (20 places pour 10 000 personnes de 75 ans ou plus).Médéric Alzheimer Cartographie 3

Les petite et grande couronnes parisiennes se situent en-dessous de la moyenne, avec une exception, la capacité d’hébergement en places spécifiques pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer (11 places spécifiques pour 1 000 personnes de 75 ans ou plus contre 10 en France métropolitaine).Médéric Alzheimer Cartographie 4

La capitale quant à elle « sous-performe » dans cinq des six types de dispositifs. Cela s’expliquerait, en partie, par le coût du foncier. Un seul domaine est proche de la moyenne : les lieux de diagnostic mémoire (9 lieux de diagnostic pour 100 000 personnes de 75 ans ou plus).Médéric Alzheimer Cartographie 5

 


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut