Annuaire 2017 de la Silver économie : édito de Pascale Boistard

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous l’édito de Pascale Boistard, Secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, publié à l’occasion de la sortie de l’Annuaire 2017 de la Silver économie.

Pascale-BoistardC’est avec plaisir que j’ouvre cette 3ème édition de l’Annuaire National de la Silver Economie, fruit du travail de référencement des acteurs de la filière, opéré depuis plusieurs années, par SilverEco.fr.

La Silver Economie est une des clefs de l’avenir de la France ! Elle a été choisie par le gouvernement comme une priorité pour donner à la France un nouvel horizon industriel. Dès 2013, le gouvernement a impulsé une dynamique d’innovation. C’est un virage dans la conception même du vieillissement qui a été pris. Le grand âge est une période de la vie pour laquelle l’innovation peut changer la donne. La Silver économie, si elle constitue une opportunité économique, permet également de reconnecter nos aînés avec la société. Elle crée du lien entre des générations qui ne se côtoyaient plus, ou plus assez. Ainsi, la French Tech a récemment créé une thématique Silver économie pour offrir aux ainés des solutions innovantes à la pointe de la technologie.

La filière fondée dès 2013 avec la signature d’un contrat associant l’ensemble des acteurs du secteur et la puissance publique, nécessite une impulsion nouvelle, vers un Acte II de la Silver Economie. Il est nécessaire de conserver une dynamique créatrice et innovante au service de nos aînés. C’est pour cela qu’en 2016, la filière prend un tournant décisif.

Il était nécessaire de décliner cette impulsion nationale dans les territoires, au plus proche des besoins des personnes. J’ai notamment pour cela missionné France Silver Economie, pour accompagner la montée en charge des régions comme pilotes légitimes du développement de l’offre. Le lancement de filières régionales permettra de consolider un réseau de Silver régions mettant en relation l’ensemble des acteurs économiques du secteur, au service des politiques de l’autonomie. Charge aux départements de structurer les réponses territoriales qu’ils entendent apporter aux aînés et à leurs proches aidants, à l’appui des avancées de la Silver économie.

ministere-de-la-sante-secretariat-detat-logoC’est une opportunité industrielle, mais c’est surtout une opportunité de soutenir les personnes âgées dans leurs projets de vie. 90% des personnes souhaitent vieillir à leur domicile. La Silver économie peut, à travers la palette des solutions qu’elle propose, renforcer la possibilité pour les personnes âgées de rester le plus longtemps possible dans leur environnement, en reportant la perte d’autonomie.

Il est question de soutenir le libre choix. Il est question de défendre la citoyenneté de nos aînés.

Parce qu’il dispose d’atouts majeurs et d’une dynamique déjà bien engagée, le bien-vieillir à la française possède un avantage comparatif lui permettant de s’exporter efficacement. La France se positionne comme un acteur majeur du secteur au niveau mondial, capable d’exporter un modèle qui fonctionne. Parce que le vieillissement est un phénomène global, la Silver Economie à la française a un bel avenir devant elle.

Pascale BOISTARD
Secrétaire d’Etat chargée des Personnes Agées et de l’Autonomie


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page