« Les 3 Colonnes » fête ses 5 ans et démocratise le viager solidaire

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Créée en 2012, la SCIC Les 3 Colonnes a inventé un outil au service du maintien à domicile : le viager solidaire. Elle utilise le viager pour financer la dépendance et le vieillissement de la population. En 5 ans, le concept a pris de l’ampleur et La SCIC Les 3 Colonnes a levé 23 millions d’euros pour acquérir 95 logements.

Logo 3 colonnes

Le viager solidaire, une solution proposée par Les 3 Colonnes

Le vieillissement et la dépendance sont des questions récurrentes en France. Le nombre d’octogénaires sera multiplié par 4 d’ici à 2060. À cette échéance, la dépense publique consacrée à la perte d’autonomie atteindra 35 milliards d’euros. Or, les caisses collectives sont déjà à bout de souffle et le financement du maintien à domicile s’annonce comme un casse-tête.

La SCIC Les 3 Colonnes propose une solution : le viager solidaire. En effet, cette coopérative lyonnaise a pris le contre-pied d’un outil ancien et peu utilisé, le viager, et le transforme en outil social. Elle le rend solidaire et mutualisé afin de contribuer au financement de la dépendance et du maintien à domicile.

Cette solution part d’un constat : 73 % des personnes âgées sont propriétaires de leur logement. Pour autant, elles ne veulent pas le vendre et préféreraient vieillir le plus longtemps possible chez elles. Le viager « traditionnel » pourrait être une solution, à condition d’habiter dans un logement valorisé et prisé. Ce qui est rarement le cas…

Lire aussi : Les 3 Colonnes vient d’atteindre les 3,3 millions € levés sur la plateforme LetitSeed

Viager solidaire : comment cela se passe ?

Argent - Viager - Patrimoine - Echecs

La SCIC Les 3 Colonnes se porte acquéreur des logements, peu importe leur emplacement ou leur prix. Une enquête sociale est menée pour vérifier la pertinence de l’action et les besoins. Le propriétaire profite de son logement jusqu’à la fin de sa vie. Un bouquet et une rente mensuelle lui sont versés et lui permettent d’aménager son domicile, de faire appel à des services extérieurs pour bien vieillir, chez soi.

Pas de spéculation, pas d’agent immobilier, pas de recherche de rentabilité… La coopérative Les 3 Colonnes accompagne ses sociétaires avec une relation *de proximité. Une fois libérés, suite au décès ou au placement en maison de retraite, les logements peuvent être confiés à des bailleurs sociaux, loués à des loyers modérés ou vendus. Les fonds sont réinvestis dans l’acquisition de nouveaux logements.

Son statut de SCIC, société coopérative d’intérêt collectif, ancre les valeurs solidaires et humanistes au cœur de l’entreprise. Il permet de faire entrer au capital de la structure des collectivités, des associations et d’autres entreprises. Ainsi, l’IDES, l’URSCOP et la Caisse d’Epargne Rhône-Alpes font partie du capital de la coopérative Les 3 Colonnes. Les fonds sont levés auprès de ces partenaires mais aussi auprès des particuliers. Contrairement à la finance spéculative, leurs capitaux sont sécurisés et les niveaux de rentabilité ne sont pas élevés. Ils bénéficient de déductions d’impôts sur le revenus et d’IFI et investissent dans l’économie réelle, au profit de leurs aînés.

Consulter notre dossier : Le Viager, comment ça marche ?


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page