Tendances de consommation des seniors : étude du CREDOC

Partager cet article

Une étude du Credoc intitulée « Comment consomment les Seniors » (Décembre 2012, Mathe et al.) dévoile une analyse riche des tendances de consommation des âgés et leur utilisation de l’internet. Dans l’optique d’une France qui vieillit, il est intéressant de se pencher sur le potentiel de ce marché de consommateurs seniors, ainsi que sur les défis à relever en termes de choix de services et produits ciblés pour ce groupe. Enfin, l’étude nous éclaircit sur le rôle que l’internet peut jouer pour les personnes âgées en ce qui concerne leur motivation à consommer et maintenir leur réseau social.

Logo Credoc

CREDOC : Quelques chiffres pour illustrer la consommation des seniors en France

Les dépenses des seniors peuvent être divisées essentiellement en cinq catégories :

  • la santé (57 % des dépenses de santé sont faites par des seniors),
  • l’alimentation (53 %),
  • les autres biens et services (51 %) dont les assurances (64 %) et les services et soins personnels (11 %),
  • l’équipement du foyer (50 %)
  • les loisirs (49 %) dont les voyages tout compris (34 %), les services sportifs (22 %), les équipements de loisirs (16 %) et la presse papeterie (13 %).

Retraite : Un lien important entre la consommation et le maintien d’un réseau social

La transition vers la retraite implique une diminution des dépenses de consommation notamment parce que les relations sociales s’amoindrissent progressivement : on reçoit moins, on voit moins de monde, on a donc moins besoin d’acheter de la nourriture, de s’habiller ou d’améliorer son intérieur. Un environnement nouveau d’insertion sociale, de valeurs, de repères identitaires est à reconstruire. En effet les personnes âgées une fois à la retraite réduisent leur consommation pour une variété de raisons parmi lesquelles on note en particulier une réductions de leur mobilité avec l’âge. Ce constat traduit bien combien l’impossibilité de consommer (…) peut conduire à l’isolement.

A cet égard les gérontechnologies peuvent être d’un grand soutien aux seniors pour éviter cet aspect négatif du vieillissement en facilitant le maintien des relations sociales à la retraite à travers une panoplie d’appareils. En outre face à cet écueil, le recours à l’outil Internet peut représenter une planche de salut.

Le Web peut en effet jouer un double rôle :

  • aider les seniors à rester en contact avec leurs proches et les informer d’activités sociales existantes,
  • mais aussi leur fournir l’accès à un marché virtuel leur permettant de consommer lorsqu’ils n’ont plus la mobilité de se déplacer facilement.

Le CREDOC a pu en effet démontrer statistiquement que les seniors ayant internet, dépensent plus que les autres, indépendamment de leur revenu. (…) En effet la première utilisation d’internet est la communication avec ses proches, mais l’achat sur internet se place en seconde position.

Un manque de choix pour les consommateurs au-delà de 65 ans

Les seniors d’aujourd’hui bénéficient d’un état de santé général bien meilleur que celui des générations précédentes, cependant l’offre de consommation actuelle ne répond pas suffisamment à ces besoins fonctionnels. En effet on note en France un manque d’offres appropriées à leurs goûts et besoins hormis ceux de la santé lorsque la personne âgée est déjà dépendante. La perte d’autonomie se traduit par des mobilités très réduites et bien que les dépenses en aide et soins à domicile augmentent, les dépenses de consommation restent très faibles.

Enfin, le CREDOC remarque que les seuls secteurs d’offre destinée à cette cible concernent les cosmétiques avec les crèmes anti-âge et l’alimentation avec les produits anti-cholestérol par exemple. Les offres de voyage pour les personnes ayant des difficultés de mobilités sont développées en Allemagne (Programme Elan de TUI) mais inexistantes en France.
Il y a donc une grande opportunité à saisir de la part des entreprises de la Silver Economie, en particulier pour percer le marché de la génération babyboom qui a tendance à plus consommer que la génération senior précédente. Selon le Crédoc, si les dépenses de consommation sont réduites principalement avec l’avancement de l’âge, l’effet de génération causé par l’arrivée massive des boomers contrebalance largement la baisse individuelle des dépenses. En effet les seniors sont surtout des générations d’après-guerre qui arrivent à la retraite beaucoup plus nombreuses (+ 40 %), économiquement plus riches et culturellement différentes de la génération qui l’a précédée. 

> Consulter l’étude complète du CREDOC ici


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


2 réflexions sur “Tendances de consommation des seniors : étude du CREDOC”

  1. regroupement de crédit

    C’est normal si en Allemagne les offres de produits et services pour seniors se prolifèrent, c’est le 2è pays au monde dont la population est majoritairement vieille. Après, je n’exclut pas que la France n’en est pas loin, mais disons qu’on a une marge de manœuvre! Et force est de constater que nos séniors ici sont plutôt choyés par leurs proches et restent plus actifs que dans le reste de l’UE.

    1. En effet merci de ce commentaire auquel on peut ajouter qu’en Allemagne le fait d’être « senior » est beaucoup plus assumé qu’en France. En témoigne les larges rayons dédiés aux téléphones portables pour seniors que l’on trouve dans les grandes surfaces spécialisées de type Saturn (équivalent de Darty). Les enseignes en France, peut être parce qu’elle craignent de « vieillir » leur image, se contentent d’une faible sélection de produits noyés dans l’offre traditionnelle de téléphonie avec, ce qui n’arrange rien, des vendeurs non formés à la « clientèle sénior ».
      C’est une erreur car ces rayons sont plein d’avenir alors que ces enseignes spécialisées ne sont pas au meilleur de leur forme.
      Les choses changent, vont changer, mais il y a une certaine inertie persistante…
      Jérôme PIGNIEZ (https://www.silvereco.fr/jerome-pigniez)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut