Baromètre 55+ Cogedim Club : « 65 ans, C’est l’âge à partir duquel on considère être seniors »

Partager cet article

A l’occasion du Salon des Seniors, qui s’est déroulé du 3 au 6 avril, Cogedim Club a lancé, avec TNS Sofres, le 1er Baromètre 55+ dédié à l’observation de l’évolution des modes de vie des séniors. Ce baromètre a pour but d’identifier les nouveaux besoins des personnes âgées e 55 ans et plus ainsi que la perception qu’ils ont d’eux-mêmes.

Le Baromètre  55+ Cogedim Club apporte un éclairage sur trois questions :

  • A quel moment de la vie et à quel âge se sent-on « senior » ?
  • Où en est le moral des « seniors » ? Et par quoi est-il influencé ?
  • Que reflètent les conditions de vie des seniors : Comment consomment-ils et existe-t-il des offres adaptées à leur « nouveaux » besoins notamment concernant le logement ?Cogedim Club logo

61% des 55-67 ans ne se sentent pas appartenir à la catégorie des seniors

Le Baromètre Cogedim Club permet d’évaluer la perception qu’ont les seniors d’eux-mêmes. Ainsi, ceux qu’on appelle « seniors » dès lors qu’ils atteignent l’âge de 55 ans ne se sentent pas tous appartenir à cette catégorie.

En effet les résultats du baromètre montrent que :Cogedim Club - Baromètre 55+ perception de l'age des seniors

  • 39% des 55-67 ans se sentent appartenir à la catégorie des « seniors »;
  •  78% pour les 68-77 ans se déclarent « seniors »;
  • 85% pour les 78 ans et plus disent appartenir à la catégorie des « seniors ».

L’âge moyen à partir duquel la majorité des personnes interrogées se dit « senior » est de 65 ans.

Il existe toutefois une différence de perception entre les hommes et les femmes :

  • Les hommes se considèrent majoritairement seniors à partir de 63 ans,
  • Les femmes, quant à elles, se considèrent majoritairement seniors à partir de 66 ans.

Les seniors se sentent satisfaits de la vie qu’ils mènent

Les seniors se sentent majoritairement satisfaits de la vie qu’ils mènent. Selon les résultats du Baromètre 55+, 85 % des personnes âgées de plus de 55 ans se disent satisfaites de la vie qu’elles mènent.Cogedim Club - Baromètre 55+ satisfaction des seniors

Ce nombre est le résultat de différents critères de satisfaction, à savoir :

  • Les relations avec l’entourage, dont 95 % des sondés se disent satisfaits (45% d’entre eux se disant très satisfaits)
  • Les conditions de vie, incluant le logement et l’environnement, dont 93% déclarent être satisfaits et 36% très satisfaits.
  • La considération sociale dont ils bénéficient : 75% des plus de 55 ans se disent satisfaits, et parmi eux 12 % sont très satisfaits.
  • L’état de santé, dont 74% sont satisfaits, parmi lesquels 16% de seniors sont très satisfaits.
  • La situation financière : 68% des plus de 55 ans sont satisfaits et 9% très satisfaits.

Le logement est un point de préoccupation pour les seniors

Le Baromètre Cogedim club montre que le logement est une préoccupation majeure pour les 55 ans et plus, qu’ils soient propriétaires ou locataires. La question de l’adaptation du logement est au cœur des préoccupations.

On note que les moins de 67 ans sont d’avantage préoccupés par le besoin d’un logement adapté, et prévoient de déménager plus facilement, ainsi :

  • Un 55+ sur six prévoit de déménager dans les 10 prochaines années dans un autre logement que celui dans lequel il habite actuellement (16%),
    • Un sur quatre parmi les personnes âgées de 55 à 67 ans (24%).

Les principales raisons qui poussent les plus de 55 ans à déménager sont la localisation du domicile et la recherche d’un logement plus adapté.

  • 34% des 55+ voudraient vivre dans un cadre de vie plus attirant,
  • Plus d’un senior sur 4 aimerait avoir un logement plus adapté en termes d’accessibilité et d’équipements (29% – 47% parmi les personnes âgées de 68 à 77 ans) et en termes de surface (25% – 32% parmi les personnes âgées de 68 à 77 ans).
  • Pour les 55+ insatisfaits de leurs conditions de vie (logement, environnement), c’est la recherche d’un logement plus adapté (43% pour l’accessibilité et les équipements, 33% pour la surface) mais aussi d’un logement moins cher qui prime.

« Ce baromètre nous confirme bien la tendance d’un logement ‘à adapter’, mais qui répondrait à des exigences bien précises. Dont notamment la localisation, afin d’éviter l’isolement et se rapprocher de sa famille et/ou de ses amis, mais aussi des commerces et des lieux de vie. Avec Cogedim Club, nous avons intégré cette notion dès la phase de conception, à savoir implanter toutes nos résidences en coeur de ville et donc apporter cette proximité à nos résidents », explique Alexis Moreau.

 


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut