30 avril : Journée Mondiale des Mobilités et de l’Accessibilité : agir en faveur de l’accessibilité, une priorité pour l’association Valentin Haüy

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : MOBILITE & TRANSPORTS

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Pour comprendre les origines de cette journée, il faut remonter dans les anales du parlement européen à la date du 14 février 2001. C’est dans ces textes fondateurs de cette journée, que se trouve la définition de la situation de handicap qui nécessite un aménagement de l’accessibilité. La journée mondiale proprement dite a été lancée en 2011 et est programmée chaque année le 30 avril.

Depuis de nombreuses années l’association milite pour la prise en compte des besoins des personnes déficientes visuelles en matière d’accessibilité de la voierie, des transports, des établissements recevant du public, de l’art ainsi que des nouvelles technologies. Bien que les acteurs de ces secteurs aient été sensibilisés aux enjeux de l’accessibilité, beaucoup reste encore à faire.

Rendre le numérique plus accessible

Ainsi, dans le domaine de l’Internet, trop peu de sites sont aujourd’hui accessibles aux personnes aveugles ou malvoyantes, (moins de 10%).

Nous souhaitons intensifier nos actions dans ce secteur. Trop peu de démarches sont aujourd’hui réalisables par les personnes déficientes visuelles en toute autonomie sur internet. Nous sommes très souvent obligés de recourir à l’aide d’une tierce personne pour finaliser une démarche administrative qu’une personne valide va accomplir en cinq minutes. Il est temps que les pouvoirs publics prennent la mesure de nos frustrations.

Manuel PEREIRA, responsable du pôle accessibilité de l’association

Des progrès à développer dans le secteur de la culture

Côté culturel, malgré les efforts déployés par l’association avec l’aide de sa fondation, le nombre d’œuvres et de dispositifs de médiation accessibles aux personnes aveugles ou malvoyantes reste infime.

Nous souhaitons sensibiliser les éventuels mécènes à l’importance de permettre à nos bénéficiaires d’accéder à l’art grâce aux nouvelles technologies comme la reproduction en 3D par exemple. Plusieurs œuvres ont déjà été adaptées et rencontrent un réel succès lorsqu’elles sont exposées dans les musées ou dans nos comités. Mais nous manquons de moyens financiers pour développer notre offre dans ce secteur.

Marie FURIC, responsable de l’accessibilité physique et culturelle à l’association

L’association Valentin Haüy souhaite offrir au 1,7 million de personnes déficientes visuelles un accès à la culture qui soit adapté à la perception visuelle de chacun.

L’accessibilité quotidienne : une priorité à traiter

Enfin, pour ce qui concerne l’accessibilité de la voierie, des transports et des établissements recevant du public, l’association s’efforce d’être présente tant au niveau national dans les instances qui travaillent à la mise en place d’une réglementation sur ces sujets, qu’au niveau local grâce à l’implantation de nos comités qui sont très actifs auprès des collectivité locales ou territoriales.

aide - accompagnement - aidant - mobilité - transports - fauteuil roulant

L’arrivée prochaine des Jeux Olympiques et paralympiques a accéléré l’accessibilité au niveau des transports ou engendré des réflexions pour créer des quartiers à accessibilité augmentée mais l’accessibilité n’est pas encore un sujet connu de tous les acteurs concernés. Le pôle accessibilité assure une veille permanente sur l’évolution de ces différentes thématiques.

La concertation et la sensibilisation sont des clés essentielles pour arriver à une accessibilité universelle. L’évolution de ces dernières années est positive mais il ne faut pas relâcher les efforts car le chemin est encore long.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page