Cannabis médical : quand les seniors se mettent au CBD

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le cannabis et le cannabis thérapeutique font toujours débat, notamment en période électorale. De plus en plus de seniors annoncent en consommer, mais quid de la consommation par les seniors du CBD (ou cannabidiol) en vente autorisée en France ?

Qu’est-ce que le CBD ou Cannabidiol ?

A ne pas confondre avec le THC (la substance psychotrope du Cannabis), le CBD est aussi issu du plant du chanvre, mais sans effet psychoactif.

En vente libre et légale en France il est consommé pour, par exemple, apaiser une douleur, une inflammation, mieux dormir, se détendre… La liste « médicale » qu’on trouve ainsi sur internet est longue mais attention il ne s’agit en aucun cas d’un médicament ! Et loin de nous l’idée de suggérer ici sa consommation : il est plus que conseillé d’en parler à son médecin traitant.

cannabis - Une

Voir à ce sujet notre article :

Quels avantages du CBD pour les seniors ?

Les seniors sont sujets à des soucis d’articulations et le vieillissement s’accompagne parfois de douleurs chroniques (rhumatismes, fibromyalgie, tendinites). Contre ces maux le CBD afficherait des vertus anti-inflammatoires (une sorte de « barrière protectrice » face à la douleur).

Le CBD permettrait donc d’apaiser les récepteurs neurologiques responsables de la douleur en améliorant la création de sérotonine. Il est aussi annoncé comme un antioxydant qui permettrait de lutter contre les radicaux libres : lutter contre le cholestérol, les calculs biliaires ou encore, les problèmes de digestion.  

Aussi, la molécule CBD s’affiche comme un antiseptique qui permettrait d’accélérer la cicatrisation ou encore un anxiolytique (en cas de dépression).  

Le CBD a de quoi séduire pour ses défenseurs et sa consommation augmente chez les seniors sous diverses formes.

Le CBD, une fausse bonne idée ?   

Bien sûr, si le CBD s’affiche comme responsable du traitement de plusieurs maux, ce n’est pas un remède miracle pour autant. Donc, il ne faut surtout pas en faire une addiction ! La consommation de CBD doit rester spontanée, mais modérée. Si certains sites préconisent par exemple, de ne pas dépasser une dizaine de gouttes d’huile de CBD par jour, le mieux est d’en parler avec son médecin.

Le CBD peut par exemple provoquer une grosse fatigue (sédation), une réduction du rythme cardiaque, une pression artérielle diminuée, une vasodilatation accrue, une pression artérielle abaissée… Donc, à ne pas mettre dans toutes les mains ni a consommer n’importe quand (conduite automobile à proscrire par exemple).

Comment est consommé le CBD chez les seniors 

Plutôt que d’avaler un comprimé, il est possible d’utiliser des vaporisateurs discrets pour vapoter du CBD.

Aujourd’hui, le CBD s’utilise aussi comme complément alimentaire, soin thérapeutique et même, comme soin cosmétique. Chez les seniors, la consommation de CBD constatée est plutôt privilégiée par respiration (vapotage, diffuseur) par absorption cutanée (crèmes et huiles) ou par infusion.   

Pour ou contre, toujours est-il que le CBD est à la mode, y compris chez les seniors. Il y a des inconvénients à sa consommation et le mieux à faire est de se renseigner précisément, auprès de son médecin par exemple.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


3 réflexions sur “Cannabis médical : quand les seniors se mettent au CBD”

  1. Bonjour, pour compléter votre article il existe une alternative intéressante : les pastilles CBD.
    Plus simple d’emploi, meilleur goût, meilleure biodisponibilité, un produit BioActif français et fabriqué en France 😉
    Cordialement
    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page