Innovation : un patch connecté contre la dysphagie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INNOVATION

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Survenant le plus souvent chez les enfants, seniors, personnes en situation de handicap ou affaiblies, les problèmes de déglutition sont très courants. Aux Etats-Unis, on dénombre 9,44 millions d’adultes et plus de 500 000 enfants concernés par la dysphagie. Forts de ce constats, des chercheurs de l’Université de Purdue dans l’Indiana ont développé un patch connecté pour surveiller la déglutition et alerter le soignant ou aidant en cas de problème.

Qu’est-ce que la dyspagie, quelles en sont les causes ?

Pour déglutir, ce sont plus de 40 paires de muscles de la tête et du cou, six paires de nerfs crâniens, des circuits complexes dans le tronc cérébral, et plusieurs zones du cerveau qui sont mobilisées. Dans leur étude présentée dans la revue Science Advances, les chercheurs de l’Université de Purdue expliquent que la dysphagie est généralement causée par une variété de conditions neurologiques (par exemple, accident vasculaire cérébral, paralysie cérébrale, maladie de Parkinson et démence), le cancer de la tête et du cou, et son traitement, les traumatismes et les syndromes génétiques. Ces troubles de la déglutition interfèrent avec la vie quotidienne et, sans traitement approprié, peut entraîner des conséquences dévastatrices telles que la malnutrition, la déshydratation, des troubles respiratoires (dus à l’aspiration de nourriture / liquide dans les poumons), voire la mort.

Une solution supplémentaire contre la dysphagie

Il existe de nombreux traitements pour limiter les risques de dysphagie comme par exemple des exercices de rééducation de la tête et du cou. Cependant, ces solutions sont souvent trop coûteuses ou contraignantes et ne concernent que les patients en capacité de réaliser ces exercices. Par ailleurs, le comportement à adopter en cas de dysphagie est lui aussi variable. En effet, celui ci dépend du type de trouble auquel on est confronté: total ou partiel et il est nécessaire de l’identifier avant d’intervenir sur la personne en crise.

L’équipe de chercheurs de l’Université de Purdue apporte ainsi une nouvelle solution : un patch autocollant connecté à placer sous le menton à un prix abordable. Composé de nombreux capteurs et connecté à un émetteur sans fil, ce dispositif surveille la déglutition et détecte les troubles. Les informations reçues par le patch sont ensuite transmises à un logiciel où ces dernières sont stockées afin d’être analysées par un médecin.

Déjà testée auprès de plusieurs patients souffrants de troubles de la déglutition au sein de différentes cliniques, cette solution devrait bientôt être développée et commercialisée.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page