Interview de Thierry Burbaud, Responsable de VitalBase

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : OBJETS CONNECTES & DOMOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

VitalBase développe, produit et commercialise des produits finis innovants à destination du maintien à domicile. L’entreprise a un positionnement historique sur le marché avec plus de 10 ans d’expérience dans la détection de chute. SilverEco.fr a interrogé Thierry Burbaud, Responsable de VitalBase, sur les activités de la société, ses perspectives d’évolution et sur son implication autour des objets connectés…

Philippe Bourbaud responsable de VitalBasePouvez-vous nous présenter VitalBase ?

VitalBase développe, produit et commercialise des produits finis innovants à destination du maintien à domicile. L’entreprise a un positionnement historique sur le marché avec plus de 10 ans d’expérience dans la détection de chute.

VitalBase, c’est 300 000 produits vendus en Europe et 46000 produits vendus en France cette année !

Chez VitalBase, nous possédons en interne des compétences variées nous permettant une parfaite maîtrise de nos produits et capteurs. Nous assurons la conception, l’industrialisation et la commercialisation de nos offres. De même, la remontée des données, la gestion des serveurs, les applications mobiles sont assurés par les équipes de VitalBase.

Chez VitalBase, nous avons une parfaite expertise de nos produits du fait de compétences variées : nous maîtrisons à la fois l’aspect industriel, la protection des biens et des personnes, la gestion des capteurs jusqu’aux serveurs, mais aussi les applications mobiles.

Détection des chutes - Autonomie : VitalBase lance une gamme d'objets connectés pour la protection des personnes

Nous proposons aujourd’hui la gamme Vibby, nouvelle génération de détecteur automatique de chute, qui symbolise la naissance d’une gamme d’objets connectés innovante et qui répond parfaitement aux enjeux du bien-vieillir : les bracelets et médaillons déclenchent automatiquement une alarme en cas de détection de chute, sans que le porteur ait besoin d’appuyer sur un bouton.

L’objectif de nos produits est d’automatiser la chaîne de déclenchement de manière à prévenir le personnel soignant ou le centre d’appels en moyenne 40 sec après la chute. En ce sens, ils font en sorte que la personne reste le moins longtemps possible au sol.

Pourquoi avoir imaginé une solution de détection automatique de chute ?

Logo VitalBase

Nous avons imaginé un système de détection de chutes, tout simplement car la chute est un problème de santé publique qui touche énormément les seniors. A l’époque du lancement de VitalBase, nous cherchions à développer une activité liée au maintien à domicile. Nous avons donc acheté une structure qui développait un détecteur de chute avec un brevet et une maquette fonctionnelle des produits

Aujourd’hui, le système de détection automatique est conçu pour réduire le temps d’intervention et limiter les conséquences liées à la chute. En effet, en cas de chute, le temps écoulé est déterminant pour éviter des complications souvent irréversibles. Si la personne n’est pas secourue dans l’heure qui suit la chute, les séquelles physiques et psychologiques peuvent être graves.

Notre détecteur a donc pour objectif d’une part, de réduire le temps d’intervention et d’autre part, de limiter les conséquences liées à la chute, facteur clé du manque d’autonomie chez les personnes âgées et frein au retour à domicile.

Qu’est-ce-que les objets connectés apportent de plus que les dispositifs de prévention des chutes classiques ?

vibbyoak

Les objets connectés ne changent rien en tant que tel pour les personnes âgées. Elles n’ont qu’à porter le produit, lequel va automatiquement envoyer l’alarme en cas de problème.

Le fait qu’il soit connecté améliore toutefois la qualité de services des prestataires, c’est-à-dire des aidants et des installateurs, tout en facilitant leur travail. Il améliore la détection pour avoir des performances plus abouties.

La gamme Vibby intègre des améliorations technologiques par rapport aux versions précédentes. Elle embarque un nouvel algorithme amélioré associé à plusieurs capteurs, permettant d’améliorer de façon significative la détection de chute en sécurisant encore mieux les porteurs.

Nous avons également fait beaucoup d’efforts sur la partie « design » : nos produits sont de moins en moins stigmatisants et se rapprochent du design des montres connectées, ce qui est rare dans le domaine de la téléassistance.

La gamme améliore la portabilité puisqu’elle propose un médaillon mais aussi un bracelet, au choix pour les clients. Enfin, l’intégration du Bluetooth permet un paramétrage simplifié et une connectivité étendue

Comment imaginez-vous VitalBase demain ?

Aujourd’hui, nous ciblons principalement des personnes âgées de plus de 80 ans – à noter que 84 ans est l’âge moyen d’entrée en contrat de téléassistance en France – l’idée est donc de travailler sur de nouvelles gammes de produits pour élargir notre gamme de clientèle et cibler des personnes plus jeunes (à partir de 60 ans par exemple).

A ce titre, nous sommes en train de développer des montres connectées, qui intègrent toujours un système de détection de chute, mais qui comportent des fonctionnalités additionnelles bien plus étendues : coaching d’activités, géolocalisation, gestion du « chemin de vie »… L’objectif est d’anticiper l’entrée en dépendance des personnes mais également de lancer des actions pour équiper le logement et retarder leur entrée en dépendance.

Notre second axe de développement vise à aider les personnes avec des pathologies particulières, de type cancer. L’idée est de les équiper de cette même montre et des capteurs complémentaires afin d’observer leur activité durant le traitement. Le personnel soignant peut se servir des informations pour déclencher des téléconsultations ou modifier des traitements.

Aujourd’hui, nous avons d’ailleurs lancé un premier pilote avec l’Institut de Cancérologie de Bordeaux. Nous avons équipé de montres connectées et de capteurs des patientes atteintes d’un cancer du sein en phase métastatique. L’équipement leur évite de se déplacer jusqu’aux établissements et leur permet de rester plus sereinement chez elles.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page