« J’ai rendu mon uniforme », le livre coup de poing de Mathilde Basset vient de paraître aux éditions du Rocher

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : LOISIRS & CULTURE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

J’ai rendu mon uniforme est le témoignage d’une infirmière sur le quotidien des Ehpad. Le 27 décembre 2017, Mathilde Basset, jeune infirmière en EHPAD, rentre chez elle épuisée, démoralisée, avec le sentiment que ses conditions de travail lui font trahir ses valeurs de soignante.

Elle lance sur Facebook un cri de colère pour dénoncer le manque de moyens, l’épuisement des soignants et la souffrance des personnes âgées, privées de contacts humains de qualité dans ce qui est devenu une véritable usine. Son message, repris par les médias, devient rapidement viral et ouvre le débat au niveau national.

Une infirmière d’Ehpad renonce volontairement à exercer son métier

Dans J’ai rendu mon uniforme, Mathilde Basset raconte le quotidien, les difficultés et les craintes d’une profession en difficulté. En cause selon elle : des équipes en sous-effectif dont la formation ne correspond pas à la réalité du quotidien des hôpitaux.

Entre distribution de pilules et soins à la chaîne, seule infirmière pour plus de 90 patients, Mathilde a le sentiment de bâcler son travail et de totalement négliger la relation humaine. La jeune infirmière, fraîchement sortie de formation et passionnée par son métier, se voit jour après jour devenir « stressée, stressante et maltraitante »… C’est la boule au ventre que, quelques jours plus tard, elle quittera son service.

Mathilde Basset

Un témoignage bouleversant qui nous oblige à regarder en face la question du destin que réserve notre société aux personnes âgées et à ceux qui prennent soin d’elles.

Après avoir exercé en Ehpad, Mathilde Basset, 25 ans travaille désormais en psychiatrie, en ville, dans un cadre associatif à mission de service public.

« Heureusement, depuis un an, les témoignages sur le vrai quotidien des soignants se sont multipliés. Les étudiants aussi s’expriment et il n’est pas exclu qu’à force de faire bloc, cette corporation finisse par se faire entendre ! De mon côté, les éditions du Rocher m’ont permis une jolie pirouette, transformant mon expérience négative en un témoignage, ma colère et ma rancoeur en une analyse d’un vécu personnel et professionnel. »

Interview de Mathilde Basset dans la Matinale de France Inter

[amazon_link asins=’2849905704′ template=’ProductCarousel’ store=’https://www.amazon.fr/Jai-rendu-mon-uniforme-infirmi%C3%A8re/dp/2268101177/ref=sr_1_fkmr0_1?ie=UTF8&qid=1548424470&sr=8-1-fkmr0&keywords=j%27ai+rendu+mon+tablier+Mathilde+Basset’]


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *