Satelia, la plateforme e-santé qui oeuvre à un meilleur suivi des patients opérés du cœur

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉMÉDECINE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

L’insuffisance cardiaque est une affection fréquente chez les seniors. En effet, avec l’âge, le fonctionnement du muscle cardiaque tend à s’altérer, générant neurasthénie, essoufflement, Å“dème… On estime ainsi que la fréquence de cette maladie double chaque décennie entre 40 et 80 ans. Les progrès de la médecine ont aboutit à une meilleure prise en charge de cette maladie, notamment via des opérations de moins en moins traumatisantes. Toutefois, force est de constater que dans bien des cas, le suivi post-opératoire n’est pas toujours correctement assuré.

C’est sur ce point précis que Satelia concentre ses efforts. La start-up est née entre les 4 murs de l’hôpital d’un constat fait par Nicolas Pages, interne en anesthésie-réanimation : une fois les patients rentrés chez eux, les professionnels de santé ne savent plus en temps réel comment ils se portent en post-opération : Comment se sentent-ils ? Ont-ils des douleurs ? Un suivi médical supplémentaire est-il nécessaire ? Avec les technologies dont nous disposons aujourd’hui, cela n’est plus une fatalité.

Fondée en novembre 2017, Satelia est une plateforme dédiée à la santé qui permet le suivi à distance des patients dès qu’ils franchissent le seuil de l’hôpital. Testé depuis janvier 2018 en chirurgie ambulatoire (le patient rentre le matin à l’hôpital, se fait opérer et sort en fin de journée) au CHU de Bordeaux, le système a vocation à être déployé ensuite sur d’autres spécialités et à l’ensemble des hôpitaux et cliniques.

« Les professionnels des milieux hospitaliers sont débordés et c’est un vrai
problème pour les patients. Avec Satelia, nous avons voulu apporter une
solution facile d’utilisation permettant un gain de temps considérable tout
en maintenant et renforçant le lien patient-hôpital ».

Nicolas Pages, cofondateur de Satelia.

Très simple d’utilisation, Satelia ne nécessite pas de téléchargement et même les personnes qui ne sont pas connectées en bénéficient : la plateforme identifie les personnes qui ne sont pas équipées ou éloignées de la technologie permettant aux professionnels de santé de prendre le temps de les appeler, libérant ainsi un précieux temps médical pour ceux qui en ont le plus besoin. « Satelia n’est autre qu’une réponse aux problématiques de santé actuelles. Notre système innovant a pour vocation d’améliorer la qualité des soins et répond tant aux évolutions souhaitées par la Stratégie nationale de santé 2018-2022 qu’aux problématiques rencontrées sur le terrain hospitalier », explique Paul Tiba, co-fondateur de Satelia.

Un lien hôpital/patient qui se poursuit à la maison

Aujourd’hui, les patients qui se font opérer ne sont pas accompagnés pas-à-pas dans leur parcours de soin pour la simple et bonne raison qu’ils sont en dehors de l’hôpital. Satelia modifie cette réalité en permettant aux patients d’être suivis de près et ce même quand ils sont chez eux. Ce suivi renforcé repose sur un accompagnement personnalisé en amont et en aval de leur opération.

Concrètement :

  • Avant l’intervention, les patients reçoivent des SMS qui mènent à une application web dans laquelle ils remplissent un formulaire pour renseigner les informations concernant l’intervention. Ils reçoivent aussi informations et conseils sous forme de vidéos qui leur rappellent les interdits, les points de vigilance : se laver, être à jeun, etc., et les modalités de rendez-vous pour l’opération
  • Après l’intervention, ils reçoivent un questionnaire de suivi (par exemple à J+1, J+7 et J+30) avec des critères à apprécier (douleurs, vomissements, saignements, etc.) directement envoyés à l’hôpital afin que les infirmiers et médecins sachent si tout va bien ou si le patient en question a besoin de leur aide.

Un gain de temps médical salutaire pour l’hôpital

Satelia permet aux professionnels de santé de gagner du temps et d’être plus efficaces : la plateforme identifie les personnes qui ont besoin d’être contactées par ordre de priorité, ce qui n’est pas le cas actuellement.

Aujourd’hui, les infirmiers appellent un par un les patients au lendemain de leur opération et, en moyenne, rencontrent 50% de répondeurs, 25% de patients qui vont bien, 25% qui ne se portent pas bien. Concrètement, les patients sont classés en trois catégories en fonction des réponses qu’ils donnent au lendemain de leur opération via la plateforme Satelia :

  • En rouge, ceux à rappeler en urgence car ils ont de fortes douleurs
  • En orange, ceux à recontacter dans un second temps : pansement qui saigne, vomissements, douleurs modérées
  • En vert, ceux pour qui tout va bien

L’objectif premier de Satelia est d’améliorer la relation patient/médecin. Ainsi, en permettant une meilleure transmission des informations, le système améliore le parcours de soin, libère du temps médical pour se consacrer à ceux qui en ont le plus besoin tout en s’affranchissant de la distance qui existe entre l’hôpital et le domicile des patients.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut