La téléassistance pour personnes âgées en Europe : Marchés et évolutions

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le cabinet BASIC a réalisé récemment une étude multi-clients portant sur les perspectives de marchés de la téléassistance pour personnes âgées en Europe. L’étude de 400 pages qui porte sur 30 pays est disponible en version française et anglaise, elle comporte un modèle de quantification de 5 marchés (téléassistance classique, vidéo, à capteurs intelligents, mobile et la télémédecine).

Muriel Meurat du Cabinet BASIC présente pour Gérontechnologie.net les grandes tendances qui ressortent de cette étude.

La période récente a vu une évolution des systèmes classiques de téléassistance vers des systèmes plus complexes. De nouvelles technologies sont apparues. Plusieurs de ces technologies « test » ont des degrés différents d’adoption en Europe.

  • Presque tous les fournisseurs de télémédecine ont prolongé les fonctionnalités du modèle classique d’affaires de téléassistance en ajoutant des fonctions couplées au nouvel équipement.
  • La détection de l’environnement est devenue une pratique courante, par l’utilisation d’équipements tels que détecteurs d’inondation, détecteurs de gaz, sondes de mouvement, détecteurs d’intrusion.
  • Les détecteurs de chute sont également devenus tout à fait communs bien que les systèmes basés sur l’accéléromètre soient remplacés par des solutions basées sur l’inertiomètre.
  • Des systèmes de maison intelligente intégrant la téléassistance sont mis en place à l’aide des sondes intelligentes. Le but est de créer un système non-intrusif de téléassistance qui soit complètement indépendant de l’interaction directe avec le senior (aucun besoin de déclencher l’alarme).
  • La téléassistance mobile a vu un fort développement ces dernières années. Elle donne au senior non seulement la possibilité de déclencher une urgence à tout moment, mais lui permet également de continuer une vie active, n’ayant pas besoin de rester à l’intérieur de son lieu de résidence ou dans un périmètre défini.

La souscription aux nouveaux services – Total Europe (en nombre d’abonnés)

Source : Etude téléassistance en Europe : marchés et évolutions – Cabinet Basic – 2009

Si le niveau de maturité du marché diffère d’un pays à l’autre (pénétration forte en Scandinavie, au R-U et en Irlande, en croissance lente en France et Allemagne, rattrapage aux Pays-Bas et Espagne, et marchés émergents au Portugal, Hongrie et Grèce), la volonté politique dans la plupart des pays semble évoluer.

Tous les pays qui bénéficient d’un marché font l’objet de la part des gouvernements, d’initiatives en vue de développer un cadre de fonctionnement pour la téléassistance. Le lien social devient une priorité dans tous les pays de l’Union Européenne, bien que les nouveaux entrants restent loin derrière leurs voisins plus avancés.

Corrélation entre l’intervention publique en matière de téléassistance et la richesse par habitant

Source : Etude téléassistance en Europe : marchés et évolutions – Cabinet Basic – 2009

L’enquête de BASIC a montré différentes typologies de seniors dans les pays européens qui déterminent le potentiel de la téléassistance dans chaque pays.

  • Les seniors technophiles sont des seniors qui acceptent la technologie facilement. Les seniors orientés sécurité (généralement dans les pays scandinaves) acceptent la technologie dans la mesure où elle répond à une demande de sécurité.
  • Les seniors défavorables à la technologie (France, Allemagne, Grèce, nouveaux entrants de l’UE) sont des seniors qui ne sont pas à l’aise avec la technologie et qui tendent à éviter les solutions de téléassistance (particulièrement celles qui sont complexes).
  • Les seniors orientés confort TV sont des seniors qui tendent à avoir des besoins limités de mobilité et qui répondent bien à la téléassistance visuelle. On les rencontre en nombre significatif en Italie et légèrement en Suisse.

L’environnement stratégique de fourniture de téléassistance en Europe a plusieurs composantes :

  • Des stratégies de différenciation des fournisseurs européens : une plus grande intégration des services, le cas de Tunstall ou d’Attendo, des leaders du marché d’innovation, ou plus de concentration sur les aspects sociaux (comme dans le cas des organismes de bienfaisance qui fournissent les services);
  • Des stratégies industrielles de fabricants – fournisseurs qui tiennent compte de la conduite de l’innovation sur une échelle européenne, régionale ou nationale – une tendance vers la conduite d’innovation est présente sur tous les marchés développés de téléassistance;
  • Les stratégies des nouveaux entrants d’origine diverse, ayant des synergies fortes avec la téléassistance (par exemple, les télécommunications fixes et mobiles, les automatismes domestiques, etc.)

Actuellement, la pénétration moyenne des services de téléassistance en Europe est de 5,05%, soit une population de 4,17 millions de seniors.
En 2015, le marché devrait augmenter pour couvrir plus de 5,7 millions de seniors. D’ici 2015, les services plus complexes devraient capter une plus grande part de marché. Les services les plus développés seront la téléassistance et la télémédecine mobile, qui en 2015 devraient couvrir approximativement, respectivement 720 000 et 1 million de seniors.

La part des activités basiques de téléassistance passera de 93% en 2009, à 43% en 2015. Le marché sera en grande partie soutenu par le Royaume -Uni tout au long de la période (43% en 2009, 41% en 2015). La part de la France devrait rester constante à environ 9,7%, alors que les parts des pays tels que la Suède, le Portugal, l’Espagne et les Pays-Bas devraient progresser.

La répartition géographique des revenus de services

Source : Etude téléassistance en Europe : marchés et évolutions – Cabinet Basic – 2009

En Europe, les ventes des systèmes de téléassistance devraient augmenter de 1,2 millions d’unités à environ 3,3 millions. Le marché dominant est toujours le marché britannique. Tous les « nouveaux » services enregistreront une augmentation des ventes.

Le développement de différents scénarios présentés provoquera une redéfinition du modèle d’affaires de la plateforme téléassistance ainsi qu’une modification des chaînes de valeur. Des partenariats peuvent être envisagés, afin d’accroître la présence sur les marchés.


Pour tous renseignements sur cette étude du Cabinet BASIC, merci de contacter :
Muriel Meurat au 01 30 30 74 68
ou par mail : muriel.meurat [@] basic-consultants.com


Partager cet article

Publié par la Rédaction le

Retour en haut