Lancement de la Coopérative de Service à la Personne portée par le Groupe Associatif Familles Solidaires

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SERVICES A LA PERSONNE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Avec le soutien financier des institutions de retraite complémentaire et de prévoyance d’AG2R LA MONDIALE (AG2R Agirc-Arrco, AG2R Prévoyance et ARPEGE Prévoyance) et l’accompagnement du Comité National de Coordination de l’Action pour le Handicap (CCAH). Le groupe associatif Familles Solidaires a annoncé la conclusion d’un partenariat avec AG2R LA MONDIALE et le Comité National de Coordination de l’Action pour le Handicap (CCAH) pour soutenir la création d’un nouveau modèle de services à la personne avec essaimage national.

Un Service à la Personne adapté aux habitats inclusifs

Afin de répondre aux problématiques spécifiques et à l’enjeu essentiel qu’est l’accompagnement au sein des habitats inclusifs, Familles Solidaires a initié un nouveau mode d’accompagnement à domicile inspiré d’une approche hollandaise.

Les professionnels du service à la personne sont présent·e·s au quotidien et selon les besoins pour prendre soin des habitant·e·s qui sont des personnes fragilisées par l’âge, la maladie et/ou le handicap. Leur présence est essentielle pour les locataires puisqu’ils et elles interviennent dans les gestes essentiels de la vie quotidienne. Le système de coopérative de SAP (Service À la Personne) permet aux personnes accompagnées, et à leurs aidants, de bénéficier d’une prise en charge de qualité grâce à un engagement plus important de la part des accompagnants, une augmentation de la qualité des prestations, une régularité et une pérennité de l’équipe.

L’expérimentation se déploie auprès de 3 habitats inclusifs sur le territoire national :

  • Les Amalias à Forcalquier (04) : colocation de 3 jeunes adultes avec polyhandicap, nécessitant un accompagnement 24h/24 et 7j/7. L’accompagnement actuel est réalisé par une équipe de 5 personnes qui constitue le noyau de la coopérative de Forcalquier ;
  • La Belle Aventure à Dinard (35) : colocation de 5 jeunes adultes en situation de handicap. L’accompagnement actuel est réalisé par une équipe de 8 personnes, qui pourra constituer le noyau de la future coopérative de Dinard ;
  • La colocation Alzheimer à Zillisheim (68) : colocation de 8 personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés nécessitant un accompagnement 24h/24 et 7j/7. Le projet est ouvert depuis le 1er avril 2022. Une coopérative de service à la personne nommée TECAP est en place pour y accompagner les colocataires.

Des coopératives adaptées au service à la personne

La création de coopératives de services, vise à faire émerger des équipes auto-organisées et formées aux spécificités de l’habitat inclusif, mais pouvant également intervenir au domicile de personnes dépendantes résidant à proximité. Ces professionnel·le·s aux profils variés exercent tous·tes au même niveau, en tant qu’assistant·e de vie. En plus de ce rôle d’accompagnants, ils et elles sont responsables, via des rôles de référents, du fonctionnement de l’entreprise : recrutements, gestion des plannings, relation avec les bénéficiaires, gestion de leur satisfaction, etc. Le management intermédiaire a été supprimé et le rôle de la gérance est plutôt d’accompagner et de guider les salarié·e·s dans le développement de leurs compétences afin de leur permettre de gagner en autonomie dans les fonctions annexes à leur cœur de métier d’accompagnant.

Bientraitance - Services à la personne - Prendre soin

Cette approche offre la possibilité aux intervenants de gagner en efficience et en qualité de vie au travail, notamment grâce à des temps de déplacement réduits et à une autonomie accrue, qui permet de redonner la priorité au temps passé avec les habitants. La singularité du modèle réside dans le fait qu’il s’agisse d’entreprises constituées par des équipes auto-organisées, responsables de la gestion opérationnelle de leur SCIC. Le centre d’expertise de Familles Solidaires a formé l’équipe qui y est dédiée aux spécificités de l’habitat inclusif, en réponse aux enjeux du secteur de l’accompagnement à domicile et à l’inadaptation de la majorité de ces services au cadre de l’habitat inclusif.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page