Le développement des contrats de thèse Cifre soutenu par le Conseil scientifique de la CNSA

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le conseil scientifique de Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie voit une réelle opportunité de favoriser le développement des contrats de thèse Cifre (conventions industrielles de formation par la recherche) dans le champ de l’aide à l’autonomie.

CNSA : Encourager les contrats de thèse Cifre dans le champ de l’aide à d’autonomie

Par différents moyens, la CNSA entend faire progresser le dialogue entre le monde de la recherche et le secteur du handicap et de la perte d’autonomie, via par exemple les rencontres scientifiques qu’elle organise tous les deux ans, le développement de la recherche participative…

A quoi correspond le Cifre ?

Créé en 1982 par le ministère de la Recherche pour rapprocher les laboratoires publics du monde socioéconomique, le Cifre est un dispositif de financement de thèse aidant les entreprises dans le recrutement de jeunes chercheurs-doctorants.

Depuis 2006, les collectivités territoriales et les associations à vocation sociale peuvent également conclure des Cifre.
Ainsi, ces structures peuvent recruter un doctorant et lui confier une mission de recherche en lien avec un laboratoire. Une subvention du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de l’Innovation leur est alors attribuée via l’Association nationale de la recherche et de la technologie (ANRT).
Les travaux du doctorant doivent aboutir à la soutenance d’une thèse en trois ans.

Des travaux de thèses au plus près du terrain

Le recrutement de doctorants par les acteurs territoriaux et les associations du domaine social devrait favoriser des coopérations futures plus nourries avec le monde de la recherche. « De nombreux contacts pris lors de la thèse donnent naissance à d’autres projets qui sont actuellement en train de voir le jour », explique Thierry Delerce, chargé d’études et de recherche à LADAPT (association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées), qui accueille un doctorant actuellement.

Pour Régine Scelles, professeur de psychopathologie, « le dispositif Cifre est particulièrement intéressant pour les jeunes qui ont obtenu leur master. Il leur donne à la fois une connaissance du terrain et une formation par et à la recherche. »

« Mon travail a abouti à une série de recommandations à l’attention des collectivités territoriales. Elles vont pouvoir les mettre en œuvre dans les années à venir et faciliter ainsi la vie des personnes âgées »

Angélique Giacomini, doctorante, à l’issue de sa thèse.
Le Conseil scientifique – Le 02 octobre 2019

Le Conseil scientifique de la CNSA a donné son avis quant à cette prise de position :

  • Il reconnaît l’intérêt des Cifre pour les parties prenantes des politiques de l’autonomie et pour la recherche ;
  • Il encourage la CNSA à en faire la promotion dans son champ de mission
  • Il demande à la commission « recherches participatives » de lui faire des recommandations et des propositions d’actions dans ce domaine

Dans quelques mois, le Conseil scientifique remettra des recommandations et des propositions d’actions à la CNSA.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut