« Les perspectives de la télémédecine en France » (étude Les Echos Études)

Partager cet article

Les Echos Etudes ont récemment publié une étude de marché intitulée « Les perspectives de la télémédecine en France – Quels facteurs en jeu dans son déploiement ? ». Celle-ci explicite notamment le cadre réglementaire de la télémédecine en France, analyse le mode de diffusion des expérimentations de télémédecine, recense les acteurs du secteur et évalue son potentiel de développement en France.

Les champs d’application de la télémédecine

Née il y a plusieurs dizaines d’années aux États-Unis, la télémédecine existe officiellement en France depuis 2010. Le décret du 19 octobre 2010 a identifié les principaux types d’actes associés à la télémédecine, qui sont la téléconsultation, la télé-expertise, la téléassistance, la télésurveillance et la réponse médicale. Ainsi dotée d’une définition officielle et d’un cadre réglementaire, la télémédecine a fait l’objet de financements et investissements plus importants qui ont permis l’évolution des pratiques.

La télémédecine, un marché riche en initiatives

Le développement de la télémédecine est néanmoins resté cloisonné, avec des initiatives et projets menés au niveau local ou régional et difficiles à reproduire à grande échelle. Il n’en reste pas moins que ces expériences répondent le plus souvent avec succès aux objectifs de la télémédecine, à savoir une meilleure qualité des soins, une réponse à des demandes de soins croissantes, le décloisonnement ville-hôpital, l’amélioration du suivi des patients et la réduction des dépenses de santé. C’est donc au niveau national que les efforts doivent être réalisés, ce qui semble être le cas depuis peu. On compte en effet 256 projets en cours, et des initiatives qui adoptent de plus en plus souvent une approche transversale.

Analyse des enjeux et du mode de financement de la télémédecine

L’étude « Les perspectives de la télémédecine en France : Quels facteurs en jeu dans son déploiement ? » analyse d’une part les grands enjeux sanitaires associés au développement de la télémédecine – baisse de la démographie médicale, inégalité d’accès aux soins – et d’autre part les enjeux économiques de ce nouveau secteur qui compte plus de 200 entreprises. L’étude Echos Etudes s’intéresse pour finir aux différents modes de financement de la médecine en France et en Europe, s’interrogeant notamment sur la pérennité des financements actuels.

> Commander l’étude « Les perspectives de la télémédecine en France »


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut