Plan épargne retraite (PER) : que devez-vous savoir ? 

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : RETRAITE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Peut-être êtes-vous encore jeune, mais sachez que vous devez avoir des projets pour votre retraite, surtout en ce qui concerne l’aspect financier. Si vous avez la vingtaine ou la trentaine, vous pouvez penser que la retraite est loin, il faut pourtant noter que plus vous épargnerez tôt, plus vous aurez d’argent disponible pendant votre vieillesse. Vous pourrez profiter d’un complément intéressant. Dans cet article, nous vous parlons en détail du PER (plan épargne retraite) pour vous aider à mieux le comprendre !

Le PER : c’est quoi ? 

Epargne - retraite - prévoyance

Un plan d’épargne retraite est un mode d’épargne donnant la possibilité de placer des sommes d’argent de façon programmée ou ponctuelle. Il vous permet de bénéficier d’un revenu plus intéressant lorsque vous ne travaillerez plus car il vous est ensuite versé en complément. Gardez en tête qu’il est possible de souscrire un ou plusieurs PER individuels mais votre entreprise peut également vous demander de souscrire un PER d’entreprise collectif. Nous parlons ici du PER individuel.

Ce type de contrat comporte de nombreux avantages, notamment le fait de pouvoir obtenir une déduction fiscale en fonction du montant versé sur votre PER. Prenez garde toutefois si vous souscrivez plusieurs PER individuels : les plafonds de versements sont communs en termes de fiscalité, vous ne pouvez donc pas les additionner entre eux.

Comment peut-on souscrire ? 

Il est important de savoir que le PER peut avoir une forme de compte-titre ou d’assurance vie Cela est dû au fait que vous avez la possibilité de souscrire auprès de divers organismes : banques, assurances, mutuelles, etc. Il est donc préférable de savoir quel type de PER vous souhaitez souscrire : un PER bancaire ou un PER d’assurance. Concernant la gestion de votre plan, vous pouvez la déléguer au gérant de votre contrat en optant pour une gestion pilotée. Dans ce cas, le gérant vous conseille sur les sommes à placer et les supports à utiliser.

Si vous avez des connaissances de la finance et des marchés, vous pouvez tout à fait choisir une gestion libre. Sachez simplement qu’il vous faudra faire les bons placements sur les bons supports afin de minimiser les risques, en particulier à l’approche de la retraite.

Quels sont les versements possibles ? 

Nous tenons à préciser tout d’abord qu’un premier versement vous sera demandé lorsque vous souscrirez votre PER. La somme minimum est imposée par votre contrat, vous devez donc vous renseigner pour savoir si vous êtes capable de les payer. Nous prenons souvent l’exemple de la Macif qui permet de souscrire un plan épargne retraite avec un premier apport de 150€ minimum, cela est donc assez avantageux.

argent-budget-pièces

Lorsque vous avez souscrit et fait votre premier versement, vous pouvez alors créer un échéancier de versements avec le gérant de votre contrat afin qu’une même somme vous soit déduite de votre compte périodiquement. Sachez que les versements libres sont également autorisés, vous avez donc la possibilité de placer une somme quand vous en avez les moyens, ce qui est plutôt pratique.

Vous l’aurez compris, le PER comporte des modalités qu’il est intéressant de connaître avant de souscrire. Nous vous conseillons d’utiliser des comparateurs en ligne afin de trouver le contrat le plus avantageux pour vous !


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut