Premier constat sur les résultats des groupes de travail

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : CINQUIEME RISQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Lancés depuis peu de temps, les quatre groupes de travail sur la dépendance et la mise en place d’un cinquième risque, en sont encore à dresser un état des lieux des thèmes qu’ils ont à traiter. Néanmoins, trois d’entre eux nous donnent déjà un bref aperçu de leurs travaux.

Le groupe de travail « Société et vieillissement », nous fait part d’une première évidence, à savoir que le « vieillissement » est perçu de façon négative dans la société française.
A ce premier constat sur l’idéologie dans notre société s’ajoute un second plus pratique. Il semblerait en effet que notre système socio-sanitaire souffre d’un gros problème d’organisation et de coordination.

Le groupe de travail sur les perspectives démographiques et financières a défini des hypothèses sur le nombre de personnes âgées dépendantes à l’horizon 2060. Pour cela, il s’est appuyé sur les derniers travaux de l’Insee et de l’Ined. « Dans le scénario central, le nombre de personnes dépendantes au sens de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) – qui s’élève à 1 150 000 en 2010 – s’établirait à 1 400 000 en 2020 et 2 300 000 en 2060« .

Le groupe intitulé « Accueil et accompagnement des personnes âgées », a informé la ministre de la solidarité et de la cohésion sociale, Roselyne Bachelot, que les places en EHPAD étaient en nombre satisfaisant, malgré une inégale répartition sur le territoire.

Enfin, le groupe sur la « Stratégie pour la couverture de la dépendance des personnes âgées », montre une répartition entre les dépenses de santé prises en charges à 95% par un financement public et l’hébergement financé à 70% par la personne dépendante ou sa famille.
Au final, l’effort public en faveur de la dépendance est d’environ 25 milliards d’euros soit 1,4 % du PIB (0,2 point de plus que la moyenne de l’Union européenne).

Lire l’article sur gouvernement.fr


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page