Projet INSPIRE : Le Dr Felipe Sierra, le concepteur de la géroscience, quitte Washington pour Toulouse

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le Dr Felipe Sierra, ex- directeur de la division biology of aging au National Institute on Health (N.I.H, Washington) et inspirateur du concept de géroscience, rejoindra en juillet 2020 les équipes du Gérontopôle du CHU de Toulouse et ses partenaires (Inserm, CNRS, UT3) afin de coordonner les recherches dans le cadre du projet INSPIRE.

Le programme INSPIRE a pu être lancé dès 2019 grâce à une implication déterminante de la Région Occitanie avec un financement de 12,8 M€ (6,5 M€ de la Région et 6,3 M€ de fonds européens FEDER dont elle a la gestion). Le développement de nouvelles applications thérapeutiques pour vieillir en bonne santé est une priorité en Occitanie, afin d’offrir des soins adaptés à tous les patients. La Région soutiendra également la construction d’un bâtiment qui permettra d’accueillir les équipes au cœur du projet.

Lire aussi : INSPIRE : Une étude inédite lancée par le CHU de Toulouse et ses partenaires pour promouvoir le vieillissement en bonne santé

Une vision au service d’INSPIRE

Des cohortes de recherche translationnelle chez l’humain, des cohortes de soins et de e-santé, des cohortes animales sont aujourd’hui mises en place dans le cadre du projet INSPIRE. La cohorte de recherche translationnelle chez l’homme, notamment, relève d’une démarche inédite dans le monde. Lancée en octobre 2019, elle ambitionne de recruter 1000 personnes volontaires et inclue déjà 500 personnes. Felipe Sierra mettra son expertise internationale au service des équipes du Pr Vellas et des directeurs de centres de recherche impliqués.

Je suis fier de pouvoir annoncer l’arrivée du Docteur Felipe Sierra. Son expertise mondialement reconnue et sa vision à 360 degrés sont des atouts majeurs pour nos équipes et nos partenaires académiques, déjà engagés dans un travail de recherche colossal. INSPIRE est le projet le plus ambitieux au monde en terme de prévention de la dépendance qui, je le rappelle, concernera 618 millions de personnes en 2050. Toulouse est une place unique avec l’union de 600 experts pour permettre demain, à toutes et tous, de vieillir en santé. Je salue à nouveau l’appui très fort de la Région Occitanie et l’engagement talentueux de Bruno Vellas et des équipes du Gérontopole du CHU de Toulouse. Toute la communauté du CHU de Toulouse s’associe à moi pour souhaiter à Felipe Sierra une aventure humaine et scientifique, riche et fructueuse. Marc Penaud, directeur général du CHU de Toulouse

Le but du programme Inspire est, par une meilleure compréhension de la géroscience, de nous permettre de définir des biomarqueurs de l’âge biologique et du vieillissement, et des stratégies de prévention et de traitement de ces maladies liées à l’avance en âge. Nous sommes très heureux de l’accueillir et qu’il ait accepté d’apporter son expertise au CHU de Toulouse et à l’ensemble de la communauté scientifique impliquée dans INSPIRE. Pr Bruno Vellas, Coordonnateur du Gérontopôle du CHU de Toulouse

L’engagement de la Région dans le projet INSPIRE témoigne de notre souci et de nos efforts pour garantir à tous et à toutes l’accès aux soins et à des soins de qualité. Dans ce domaine, la médecine régénérative constitue une source d’espoir pour soigner de nombreuses pathologies, notamment celles liées au vieillissement. Pour atteindre ces objectifs, nous avons fait le choix, en Occitanie, de miser sur la force du collectif. Aussi je salue l’arrivée du Dr Sierra qui par son expérience et son expertise vient renforcer le pack de talents réunis autour du projet INSPIRE. Je suis convaincue qu’il contribuera avec succès à développer et faire rayonner ce programme à l’international. L’Occitanie a tous les atouts pour devenir la capitale mondiale de la géroscience ! a déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Entretien avec Felipe Sierra

Docteur Sierra, pourquoi Toulouse ?

Je souhaitais quitter mon poste à Washington afin d’encourager un renouvellement des idées au N.I.H. Mais j’avais à cœur de rester actif et engagé, en particulier dans la promotion du domaine de la géroscience et de la recherche sur la résilience et sa relation à la fragilité.

Je suis ravi d’aborder une nouvelle étape de ma carrière aux côtés d’une équipe talentueuse avec laquelle, je pense, nous allons réaliser de grandes choses. Je suis très optimiste quant à l’avenir de la biomédecine à Toulouse : le capital humain est là, et je m’attends à ce que des efforts communs conduisent à de nouvelles approches en géroscience et en recherche translationnelle. Nous allons faire fructifier le travail des cliniciens, des biologistes et de tous ceux qui veulent apporter leur expertise pour améliorer la santé humaine dans les années à venir.

Une ambition particulière ?

Depuis la création du concept, je suis un ardent défenseur de la géroscience et de la recherche translationnelle. Cependant mes ambitions vont bien au-delà de Toulouse et de la France. Je m’attends en effet à ce que, sous la direction conjointe du Pr Vellas et moi-même, nous parvenions à faire de Toulouse la capitale de la géroscience de l’Europe, sinon du Monde. Je viens à Toulouse avec la volonté d’apporter une vision supplémentaire et d’emmener avec moi les équipes INSPIRE aussi loin que possible.

L’actu INSPIRE

Recrutement des jeunes dès 20 ans !

Dorénavant, les jeunes âgés de 20 ans et plus peuvent rejoindre la cohorte de recherche translationnelle humaine INSPIRE. La participation de jeunes gens permettra de suivre leurs fonctions, de savoir quand commencent les premiers signes de vieillissement (on sait notamment que des premiers signes de sarcopénie peuvent se manifester entre 20 et 30 ans) et ainsi agir en amont d’un déclin pour permettre un vieillissement en bonne santé. Un des objectif majeurs d’Inspire est de définir l’âge biologique, c’est à-dire notre âge réel.

Espérance de vie - Vieillissement de la population (2)

ICOPE MONITOR

L’application mobile ICOPE (Integrated Care for Older People) MONITOR, développée par le Gérontopôle du CHU de Toulouse, permet de mesurer en quelques minutes les capacités nécessaires à la prévention de la dépendance. Son déploiement a été accéléré en raison du contexte épidémique, le confinement prolongé pouvant avoir un effet néfaste chez les seniors, particulièrement chez les sujets pré-fragiles et fragiles.

L’application, téléchargeable gratuitement pour les professionnels de santé sur smartphone ou tablette (via Google play ou Apple Store), est dorénavant disponible en auto-évaluation pour les seniors. En un mois, déjà plus de 1000 personnes ont réalisé la première étape du programme Icope de l’OMS, constituant ainsi une véritable entrée dans la médecine digitale.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page