Quelle perception les Français ont-ils du médicament ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Partager cet article

Pour la 5ème année consécutive le Leem  publie les résultats de son Observatoire sociétal du médicament.

Cette année, l’enquête s’est concentrée sur plusieurs indicateurs clés de la relation des Français au médicament : leur confiance dans le produit et dans les entreprises du secteur, leur niveau d’information, leur appréhension des risques.

Pillules-2

85% des Français ont confiance dans le médicament


LLogo Leeme niveau de confiance des Français dans le médicament en général remonte à 85 % (+ 10 points par rapport à 2014).

L’Observatoire révèle également que 90% des 60 ans et plus ont confiance dans le médicament. De même, 93 % des personnes souffrant d’une affection longue durée et 93 % des personnes qui prennent des médicaments tous les jours ont confiance dans le médicament.

Comparé à 2014, la hausse de la confiance s’applique à tous les types de médicaments sauf aux vaccins, dont le niveau reste stable :

  • + 5 points pour les médicaments sur ordonnance (93 % des Français disent avoir confiance en eux);
  • + 6 points pour les médicaments remboursés (92 %);
  • + 6 points pour les médicaments de marque (89 %).

Mal informés sur le médicament ?

Au moins six Français sur dix se déclarent mal informés sur le médicament, quel que soit le sujet abordé. On note même une détérioration en ce qui concerne les effets secondaires : 62 % des Français se déclarent mal informés (+ 7 points par rapport à 2014).
Même s’il reste toujours minoritaire, le sentiment d’information progresse néanmoins dans certains domaines :

  • la sécurité des médicaments : 30 % des Français s’estiment bien informés (+ 6 points vs 2014),
  • la procédure d’autorisation de mise sur le marché : 20 % (+3 points),
  • le fonctionnement de la recherche dans le domaine des médicaments : 20 % (+ 3 points).

Dans ce contexte de déficit ressenti d’information, le grand public continue de plébisciter les professionnels de santé de proximité pour les informer sur les médicaments : en premier lieu, les médecins traitants (95 % de confiance), suivis, au coude-à-coude, par les infirmières (91 %) et les pharmaciens (90 %).

Les Français craignent les interactions médicamenteuses

Quand on les interroge sur les risques qu’ils redoutent le plus, les Français répondent majoritairement avoir peur de souffrir un jour d’une maladie dont on ne connaît pas le traitement (65 %), avec une crainte particulière exprimée à l’égard de la résistance aux antibiotiques (60 %).

Puis viennent les interactions médicamenteuses : 61 % des Français craignent de devoir prendre un grand nombre de médicaments et redoutent des risques d’interactions ; 50 % ont peur de mélanger des médicaments qui ne vont pas ensemble.

Six Français sur dix qui ont encore un de leurs parents ou grands-parents affirment d’ailleurs faire attention aux médicaments pris par leurs parents et près d’un sur deux par leurs grands-parents.

*Enquête Global @dvisor – mars 2015 : enquête mensuelle Ipsos réalisée on line dans 25 pays


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut