Un 1er Colloque européen « Silver Economie & Habitat » à Bordeaux placé sous le signe de la coopération

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Cilogis, bureau d’études du groupe ALIANCE Territoires, en partenariat avec la Ville de Bordeaux qui est sous l’égide de l’European Institute for Health a organisé mardi 28 octobre le 1er Colloque Européen consacré à la « Silver Economie & à l’Habitat – innover pour une ville durable ».

Organisé autour de quatre tables rondes, ce 1er Colloque a réuni près d’une trentaine d’intervenants venant de France entière, de Belgique et des Pays-Bas et près d’une centaine d’acteurs intervenant auprès des personnes âgées, ainsi que de jeunes entreprises. L’objectif était de s’interroger sur les solutions innovantes à envisager pour répondre aux défis du vieillissement de nos populations.

Habitat CilogisLa transition démographique : une problématique collective

Le vieillissement des populations est un phénomène qui reste hétérogène. Il impose cependant une coordination des actions et coopérations de l’ensemble des acteurs.

Le colloque européen « Silver Economie & Habitat – innover pour une ville durable », a permis d’ouvrir des discussion autour d’une problématique qui doit être pensée de façon globale et qui nécessite la coopération de nombreux acteurs publics et privés.

« Déculpabiliser nos sociétés par rapport aux seniors est l’un des challenges à relever. Développer la prévention et personnaliser les actions pour les plus de 65 ans ont des conséquences positives immédiates en terme de bien-être ».

Il ressort de ce colloque qu’au sein des villes et des métropoles en expansion la place des aînés est à trouver ou retrouver.
L’évolution des mentalités et du regard posé sur les « cheveux blancs » induit un impact sur les politiques habitat et urbanisme, plus globalement sur la politique de la ville et le modèle social favorisant la prévention et la solidarité.

« Définir des stratégies de logement pour imaginer la ville demain »

Il convient de favoriser la coordination et la formation des professionnels. Les services numériques peuvent permettre de renforcer les liens sociaux et de lutter contre l’isolement. De multiples solutions et réponses globales sont proposées par des acteurs. Une expérience de télémédecine a notamment été menée par le CHU de Bordeaux.

Les bailleurs sociaux ont quant à eux un rôle primordial dans l’innovation organisationnelle
en terme de services rendus aux locataires au-delà de la seule production de logements adaptés. De véritables stratégies sont définies en amont.

L’OPAC du Rhône a décliné des services adaptés, par exemple l’accès aux TIC, en associant les personnes âgées et en accompagnant la professionnalisation des acteurs.
La personne âgée, replacée au cœur de la problématique, devient un élément fondateur de toutes innovations : plus on numérise, plus il faut fabriquer des lieux pour se retrouver !

Il ressort également de ce colloque que de nombreuses expériences, projets sont engagés par une grande diversité d’acteurs.
Néanmoins, il subsiste des freins pour massifier ces expérimentations. Des constructeurs et des industriels sont fortement impliqués, développent des partenariats, mais les prix de sortie des programmes seniors restent élevés.

Dans un contexte de crise avec une conjoncture peu favorable, il convient de travailler sur l’adaptation des logements au vieillissement à moindre coût. Des solutions sont envisagées, par exemple sensibiliser les architectes en amont qui conçoivent et construisent la ville de demain et assurent la conception des lieux de vie conditionnant plus largement nos modes d’habiter.

Innover pour une ville proche des seniors

Accompagner la modernisation de la ville en plaçant les seniors au cœur de la réflexion pourra permettre de favoriser la vie en société, comme une réponse face à l’isolement et aux technologies. Familles, architectes, associations, institutions, collectivités, entreprises, l’ensemble des acteurs sont à mobiliser. Une approche globalisante et transversale serait à développer et contribuerait à décloisonner pour être créatif et efficace.

« La maison est une machine à habiter » avec toutes ses fonctionnalités qui impliquent aussi de revoir les modes constructifs. Afin d’accompagner le développement et la structuration de la filière « silver économie » et de favoriser l’émergence de jeunes entreprises ou start-ups, il convient de cibler des financements publics et privés. A l’instar de la transition énergétique, la transition démographique s’impose comme une opportunité économique d’une société en mutation.

La première édition de ce colloque « Silver Economie & Habitat » a permis, au-delà des constats dressés et des expériences menées de proposer collégialement et avec l’ensemble des acteurs économiques, institutionnels, industriels, maîtres d’ouvrage et maître d’œuvre, financeurs, constructeurs de poser des pistes de travail et des objectifs à atteignables à moyen terme.

«Développer un logement pour nos aînés, c’est imaginer pour nous tous qui avons comme destin commun de vieillir ensemble. »


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Un 1er Colloque européen « Silver Economie & Habitat » à Bordeaux placé sous le signe de la coopération”

  1. Cette prise en compte de l’évolution démographique dans la question de l’habitat est salutaire. C’était pour moi la grande absente de la politique du logement des ces dernières années, entre la transition énergétique et la lutte contre la ghettoïsation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page