5 minutes pour sauver une vie : une vidéo pour rappeler les gestes qui sauvent

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

 L’ESSR a récemment mis en ligne une vidéo intitulée « 5 minutes pour sauver une vie » ; l’occasion de rappeler, en 1:48, les gestes qui sauvent, une thématique chère aux coeurs des Français depuis les dernières crises nationales.

Vidéo de l'ESSR : cinq minutes pour sauver une vie, les premiers secours

1:48 pour apprendre les gestes qui sauvent

En France, les accidents domestiques font chaque année quelques 20 000 morts. Des chiffres qui font réfléchir si l’on considère que de simples gestes, en attendant les secours, peuvent aider à sauver des vies.

C’est dans une optique de sensibilisation à ces gestes qui sauvent que l’ESSR (Ecole de Santé de Suisse Romande) diffuse une nouvelle vidéo, « Cinq minutes pour sauver une vie » ; dans celle-ci, un joggeur dépasse une vieille dame, assise sur un banc, en train de faire des mots croisés ; puis un jeune photographe captivé par les jeux de lumière sur la rivière ; puis une jeune mère accompagnée de son bébé dans une poussette ; il dépasse enfin une femme d’affaires absorbée dans une conversation téléphonique, avant de s’effondrer.

Une situation tout à fait ordinaire, qui pourrait se dérouler sous les yeux ou même toucher chacun d’entre nous.

C’est finalement la vieille dame qui réalisera les gestes de premier secours, rappelés dans l’ordre :

Comment réaliser les premiers secours

Regarder la vidéo « Cinq minutes pour sauver une vie » :

Source: Blog de l’ESSR

 Conduite par les Sapeurs-pompiers de France, la Protection civile et la Croix-Rouge, avec le soutien de l’Etat, cette campagne démarre ce mercredi.

Les Français se mobilisent pour apprendre les gestes qui sauvent

Premiers secours : les gestes qui sauvent

La Fédération nationale de Protection Civile a pu constater une augmentation de 10% des inscriptions aux formations de Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1), qui attirent chaque année 200 000 personnes. L’explication ? Les attentats du 13 novembre auraient permis à beaucoup de Français de prendre conscience de l’importance des gestes de premiers secours  .

Selon François-Xavier Volot, membre de la Fédération nationale de Protection civile : « Les attentats du 13 novembre nous ont fait prendre conscience que les tueries de masse étaient possibles en France et qu’il allait certainement y en avoir d’autres. Et nous avons vu venir se former des gens inquiets à l’idée de se retrouver dans une situation type Bataclan sans rien pouvoir faire pour aider les gens qui souffrent. »

Traditionnellement, ces formations visent majoritairement à faire face à des accidents quotidiens, tels que les arrêts cardiaques ; elles incluent désormais une composante « situation grave exceptionnelle », soit la gestion des premiers secours en zone de guerre.

La santé connectée au service des premiers secours ?

En cas d’arrêts cardiaques, les secours n’arrivent généralement que dix minutes après l’appel, un délai trop long pour sauver la victime. Partant de ce constat, la start-up Lifeaz a récemment développé un défibrillateur connecté, afin de doter les foyers, lieu où se déroulent 80% des accidents cardiaques, du matériel nécessaire pour sauver des vies. On ne peut qu’espérer que d’autres suivront bientôt dans leurs traces.

Télécharger la brochure 1 vie =3 gestes de la Fédération française de cardiologie


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page