À Lièges, une étude vise à démontrer les bienfaits de la luminothérapie sur les patients atteints de démence

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Initiée par le Comité Scientifique des Cliniques de Soins Spécialisés Valdor-Pèrî, en collaboration avec l’Université de Liège, une étude est actuellement menée en Belgique pour déterminer le rôle de la lumière dans le traitement des maladies démentielles. Dans le cadre de cette étude, des montres Wellness Vivago sont utilisées pour mesurer la qualité du sommeil et vérifier les effets de la fonction luminothérapie.

Démences : la nécessité de nouveaux types de soins

Le vieillissement de la population s’accompagne d’une augmentation des cas de maladies démentielles, parmi lesquelles la maladie d’Alzheimer. Bien qu’à ce jour aucun traitement n’existe pour guérir les personnes âgées touchées par la maladie, de nombreuses études ont mis en évidence les bénéfices des méthodes et approches non médicamenteuses (exercice physique, art-thérapie, musicothérapie,…).

Forte de ce constat, une équipe dirigée par le Professeur Stéphane ADAM, docteur en psychologie, responsable de l’Unité de Psychologie de la Sénescence de l’Université de Lièges, et M. Laurent FARG, logopède spécialisé en psychogériatrie aux Cliniques de Soins Spécialisés Valdor-Pèrî, a mis en place une étude randomisée visant à analyser les effets de la lumière sur la qualité de vie des patients atteints de démence et du personnel en charge.

Luminothérapie : méthodologie de l’étude

Prenant le contre-pied des techniques traditionnelles de luminothérapie, le Comité Scientifique a décidé de mettre en place un système plus global et continu, avec un déploiement du dispositif dans l’ensemble du service. Pour ce projet de luminothérapie « contrôlée et modulée », il a donc fallu modifier la totalité des luminaires, de sorte que patients et personnel puisse profiter d’une luminosité naturelle tout au long de la journée, et ce même au sein d’un environnement clos. L’étude visant à déterminer si la qualité de vie dans son ensemble se trouve altérée par le contrôle de la lumière, le sommeil des patients sera également analysé pendant la durée de l’essai. Dans cette optique, la société Vivago s’est associée au projet en fournissant au comité de pilotage des montres Wellness capables de mesurer l’activité permanente des résidents et d’observer la qualité de leur sommeil.

Si les résultats de l’étude se révèlent positifs, les aménagements des établissements pour personnes âgés atteintes de démences pourraient bien être entièrement repensés.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “À Lièges, une étude vise à démontrer les bienfaits de la luminothérapie sur les patients atteints de démence”

  1. Bonjour,
    Et bien voilà un autre avantage que nous offre la luminothérapie. Toutefois, il ne faut pas attendre qu’on soit dans un état de démence pour commencer un traitement en luminothérapie. Durant l’hiver, le manque de soleil provoque des changements d’humeurs qui n’est pas bénéfique pour le bien être. Avoir une lampe de luminothérapie chez soi permet de compenser le manque de soleil et d’être de bonne humeur toute la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page