Comment s’équiper de prothèses auditives ?

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Vous ressentez que vous avez perdu de l’audition depuis quelque temps. Vous entendez de drôles de bruits ou de bourdonnements que les autres n’entendent pas, vous faites répéter vos interlocuteurs ou votre entourage se plaint de devoir répéter plusieurs fois les choses. Il est peut-être temps de penser à se faire adapter des prothèses auditives. Si vous ou l’un de vos proches êtes dans ce cas, lisez bien ce qui va suivre.

À quel moment faut-il s’équiper de prothèses auditives ?

Les prothèses auditives sont des dispositifs médicaux. Ils doivent uniquement être prescrits par un médecin spécialiste ORL. Pour cela, il faut aller voir votre médecin référent dans le cadre du parcours de soins coordonné et lui demander de vous prescrire une consultation chez l’ORL. Ce dernier vous fera passer des examens pour tester le niveau de votre perte d’audition et vous prescrira le cas échéant des prothèses auditives.

Audition - malaudition - ouïe - médecin

Enfin, pour s’équiper d’une prothèse d’oreille ou deux, il faut trouver le bon audioprothésiste. Il s’agit d’un professionnel diplômé qui est le seul à pouvoir réaliser les moulages et adapter les prothèses sur votre ou vos oreilles. Il faut donc se tourner vers une personne qui vous semble être à l’écoute, car il doit être attentif au moindre détail de votre mode de vie pour effectuer des réglages parfaitement adaptés à vos besoins.

Comment choisir ses prothèses d’oreille ?

Pour choisir des prothèses adaptées à ses besoins, il faut vérifier ces cinq critères.

En fonction de son budget

Malheureusement, tout le monde n’a pas les moyens de s’équiper avec un appareil haut de gamme. Néanmoins, l’État a mis en place une réforme concernant le panier 100 % santé qui permettra à l’horizon de l’année 2021 d’être intégralement remboursés de ses prothèses auditives. Les audioprothésistes proposent différents modèles dans leur offre 100 % santé, et même des prothèses intra-auriculaires très discrètes. Malheureusement, les performances des appareils auditifs en matière de restitution du son restent celles d’un dispositif d’entrée de gamme. Si l’on cherche des prothèses avec de meilleurs filtres pour le son et des fonctionnalités connectées, il faudra investir un peu plus d’argent.

Aide auditive - Audition - Malaudition chez les seniors - Perte auditive - Problème de l'ouïe - Prothèses auditives

En fonction des performances

Les prothèses haut de gamme développent de meilleures performances. Une prothèse enregistre et traite le son par l’intermédiaire d’un microprocesseur. Celui-ci sépare les sons sur différents canaux de manière à amplifier les sons utiles et à diminuer les sons parasites comme les bruits de rue ou de conversations en fond. Certains modèles possèdent jusqu’à 24 canaux de traitement et offrent une excellente qualité de son en plus d’un filtre anti-acouphènes.

En fonction du niveau de surdité

Les problèmes de perte d’audition peuvent être plus ou moins importants. Généralement, ils sont classés de la manière suivante.

– Surdité légère : entre 20 et 39 décibels de perte

– Surdité moyenne : entre 40 et 60 décibels de perte

– Surdité sévère : entre 70 et 90 décibels de perte

– Surdité profonde : plus de 90 décibels de perte

Les appareils les plus performants seront plus précis, car ils offrent une meilleure qualité de traitement. Ils seront parfaitement adaptés pour les surdités sévères et profondes, mais seront aussi plus performants pour les surdités légères et moyennes que les prothèses d’entrée de gamme.

Audition - Malaudition - Acouphène

Selon les fonctionnalités

Ce qui fait également la différence entre les différents types de prothèses auditives, ce sont les fonctionnalités incluses dans les appareils notamment une technologie connectée qui permet de relier les écouteurs à son smartphone, sa télévision, sa chaîne HI-FI ou qui permet de régler ses écouteurs depuis une application mobile.

En fonction de la forme

Dans un souci d’esthétique, beaucoup de personnes vont se tourner vers les prothèses intra-auriculaires (quasi invisibles). Les personnes atteintes d’une forte surdité utilisent davantage les BTE, c’est-à-dire les appareils avec une fixation derrière le pavillon. Les écouteurs déportés, aussi appelés mini-contours offrent un compromis entre le confort, l’esthétique et la performance.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page