D’après une étude réalisée par Cisco, 74 % des consommateurs sont favorables à la télémédecine

Partager cet article

Cisco, société américaine spécialisée dans le matériel réseau, vient de dévoiler les résultats d’une enquête menée à l’échelle mondiale pour analyser le regard que portent sur la télémédecine les consommateurs et les décideurs dans le domaine des soins de santé.

Réalisée au début de cette année, cette étude présente les points de vue de 1 547 consommateurs et décideurs issus de dix pays. Interrogés au sujet du partage des données médicales les concernant, des consultations à distance ou encore des technologies permettant de surveiller sa santé, ils ont exprimé des opinions sensiblement différentes selon leur statut (consommateur ou décideur) et leur nationalité.

Partage des données personnelles

En ce qui concerne le partage de données personnelles et d’informations médicales dans le but d’améliorer la qualité et le suivi des soins, les professionnels de santé se déclarent plus favorables que les patients ou les autres personnes interrogées. Les réponses varient également d’un pays à l’autre, comme le montrent les conclusions suivantes :

  • La plupart des patients ne sont pas opposés au stockage de leurs données médicales dans le « cloud », à l’exception des patients allemands et japonais.
  • Près de 50 % des consommateurs et 75 % des professionnels de santé seraient prêts à partager et à recevoir des informations relatives à leur santé par le biais des médias sociaux.
  • La majorité des consommateurs nord-américains sont prêts à transmettre leur dossier médical complet si cela leur permet de bénéficier des soins les mieux adaptés et aux professionnels d’établir le diagnostic le plus personnalisé. Un consommateur japonais sur deux, à l’inverse, est réfractaire à l’idée de fournir un échantillon d’ADN.
  • Bien qu’environ 50 % des professionnels et décideurs considèrent que le système de protection des données est fiable et adapté dans leur pays, les consommateurs sont peu nombreux à partager ce point de vue (à titre d’exemple, 60 % des décideurs contre 40 % des patients américains).

Consultations “virtuelles” ou en face à face

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le rapport démontre que les consultations « en personne » ne sont pas toujours l’option préférée des patients. Les trois quarts des patients se disent en effet favorables à l’utilisation des technologies dans le cadre d’une consultation d’ordre médical. Les conclusions de l’étude sur ce point révèlent notamment que :

  • 75 % des consommateurs sont à l’aise avec l’idée de communiquer avec un médecin par l’intermédiaire d’un outil technologique plutôt qu’en face à face.
  • Les trois quarts des consommateurs chinois, russes et mexicains sont ouverts aux consultations « virtuelles » avec un professionnel de santé (via SMS ou conversation vidéo par exemple). C’est également le cas de plus de 60 % des consommateurs allemands, japonais et nord-américains.
  • Quels que soient le coût et le trajet que cela implique, les patients se disent prêts à tout pour être pris en charge par un professionnel de santé réputé pour son expertise et la qualité de ses soins.

Utilisation et perception des technologies dans le domaine de la santé

De plus en plus souvent, les technologies font partie intégrante de « l’expérience santé » du patient. L’utilisation d’un smartphone ou d’une tablette pour accéder à ses informations médicales se généralise un peu plus chaque jour. L’étude dévoile ainsi que :

  • un consommateur sur dix souhaiterait recevoir des conseils et recommandations concernant médecins, hôpitaux ou encore médicaments directement sur son ordinateur ou téléphone portable.
  • Pour 25 % des consommateurs ayant installé des applications liées à la santé sur leur téléphone portable ou tablette numérique, l’objectif est la gestion et le suivi d’une maladie chronique.
  • Près d’un consommateur sur quatre reçoit des alertes santé sur son appareil.

> Infographie réalisée par Cisco  (source)

 


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


2 réflexions sur “D’après une étude réalisée par Cisco, 74 % des consommateurs sont favorables à la télémédecine”

  1. Belle infographie dont les résultats correspondent au développement de la télémédecine, e-santé et m-santé à travers le monde.
    Cette enquête a-t-elle aussi était mené en France? car on ne retrouve aucune donnée sur notre pays, ce qui est bien dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut