[Dossier] La robotique et l’Intelligence Artificielle dans la Silver économie

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ROBOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

La robotique et l’Intelligence Artificielle (IA) ont de beaux jours devant eux dans le secteur de la Silver économie. La robotique de services (à différencier de la robotique industrielle) devrait ainsi représenter 80 % du marché global de la robotique d’ici 2025, se chiffrant ainsi à plus de 100 milliards d’euros.

Robots thérapeutiques en EHPAD et compagnons à la maison

Le marché de la robotique croît fortement depuis quelques années, et ce, tous secteurs confondus. En matière de Silver économie, les robots thérapeutiques sont déjà présents dans les maisons de retraite et d’autres dispositifs au Japon se destinent à l’aide aux aidants professionnels. À domicile, les « robots ménagers » sont, eux, présents depuis longtemps dans nos foyers et les offres de robots-compagnons déjà commercialisées.

Silver robolution !

Robotique - Robot - technologie

De plus en plus intelligente et autonome, la robotique risque de modifier progressivement le visage de notre société. Plusieurs tendances se dessinent déjà :

  • Ménagers : présents dans nos foyers pour aider au quotidien
  • Aide au déplacement : qui pallient une déficience physique (exosquelettes) et permettent aux aidants de transférer les patients du lit jusqu’au fauteuil plus simplement
  • Compagnons : qui ont pour objectifs de sécuriser et de divertir
  • Téléprésence : qui facilitent l’accès à la visioconférence, peuvent détecter des situations anormales ou encore rappeler la prise de médicaments
  • Aides-soignants : qui assistent et aident les professionnels de santé
  • Majordomes, de type humanoïde
  • Mais aussi les véhicules sans conducteur et autres services de livraison par drones (de repas, par exemple).

Made in Asia

Si la robotique française est loin d’être en reste, la R&D attribuée à ce secteur pèse déjà lourd au Japon, en Chine, en Thaïlande et en Corée du Sud. Le Japon, qui dispose de la population la plus vieillissante, s’affiche comme précurseur et leader de la robotique personnelle. En Chine, le gouvernement souhaiterait, quant à lui, démocratiser les robots auprès des personnes âgées et étudierait même la possibilité d’offrir aux 230 millions de seniors chinois un robot de compagnie, dans l’objectif de pallier leur solitude.

Intelligence artificielle : NBIC et transhumanisme

Robotique et personnes âgées

Alors que certains considèrent les robots comme une solution permettant d’assurer une bonne qualité de vie aux personnes âgées et de réduire les coûts de prise en charge pour la collectivité, d’autres s’inquiètent de la place qui sera, in fi ne, laissée à l’humain. Comme toute nouvelle technologie de rupture, la robotique a ses fans et ses opposants. En toile de fonds de la robotique et de l’intelligence artifi cielle, les NBIC (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et sciences Cognitives) alimentent la pensée transhumaniste, entre cauchemar des uns et rêve des autres.

Pour Google et sa filiale Calico, il s’agit « d’ euthanasier la mort ». La première personne qui vivra mille ans est peut-être déjà née, scandent certains transhumanistes. Se pose alors la question de savoir s’il est souhaitable d’être immortel… À quel prix ? Et à quel coût ? Le débat philosophique et éthique est lancé, il se rapproche sur certains points de débats éthiques menés en matière de Silver économie et d’accompagnement du grand-âge.

En attendant, les nouvelles technologies n’ont jamais progressé aussi vite, la question est de les adopter de la meilleure façon. Tous les acteurs de la Silver économie s’accordent dans une volonté de les appréhender au service de l’homme, des personnes dépendantes et des aidants.

Repères

  • Si le marché de l’intelligence artifi cielle ne représente aujourd’hui que 4 milliards de dollars, son expansion est telle qu’il devrait avoisiner les 60 milliards d’ici 2025.
  • 5,42 milliards de dollars ont ainsi été investis dans le secteur de l’intelligence artifi cielle au 1er trimestre 2018.
  • En 2018, selon les hypothèses, le marché de la robotique d’assistance aux personnes en perte d’autonomie (hors rééducation) devrait représenter de 1 à 2,5 milliards d’euros (estimation Erdyn).
Sur la période 2016-2019 :
  • Environ 42 millions de robots de services pour usage personnel et domestique devraient être vendus.
  • Les ventes de robots destinés aux personnes âgées et handicapées devraient atteindre 37 500 unités.

Ce marché devrait augmenter considérablement au cours des 20 prochaines années (Source : International Federation of Robotics).


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page