Les nouvelles approches de la Téléassistance, des technologies au coeur du maintien à domicile

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Les dispositifs de téléassistance proposent aujourd’hui plus que la simple gestion des appels d’urgence par un médaillon d’appel. Les avancées technologiques permettent d’offrir des nouveaux services aux personnes âgées vivant seules à domicile, et participent ainsi à préserver leur autonomie.

Plus de services…

Les plateaux de téléassistance, initialement orientés vers la gestion de l’urgence se dirigent de plus en plus vers des services de dialogue, d’écoute, voir de soutien psychologique. Les téléassisteurs proposent par ailleurs des prestations de services à la personne par le biais d’enseignes dédiées.
Cette ouverture vers les services est appuyée par l’amélioration de fonctionnalités initialement présentes dans les produits de téléassistance, telles que la fiabilisation des communications audio, ou encore la possibilité de déporter les systèmes d’interphonie dans différentes pièces (tel que proposé par Intervox Systèmes), voire d’embarquer cette fonction directement dans le médaillon de l’utilisateur.
De nouvelles fonctions viennent également se greffer : des modules additionnels permettant de faciliter la gestion des intervenants, des principes simples permettant de décrocher le téléphone à distance sans avoir à se déplacer… Plusieurs expériences ont également été menées en ajoutant des fonctions de visio-assistance via le couplage de webcam au poste de télévision par exemple, les résultats de ces expériences ne sont à ce jour pas encore significatifs.

…Sans oublier la sécurité

Principe de téléassistance active Senioralert

Pour autant l’objectif initial n’est pas mis de côté, la gestion de l’urgence reste dans tous les cas la priorité des Téléassisteurs (voir l’interview de Claude MORDELET – Président de l’AFRATA). Aussi, à la sécurité de la personne s’ajoute la possibilité de sécuriser son environnement (interfaçage des produits avec des systèmes de détection de fumée, de gaz, de monoxyde de carbone…).
Le principe de « téléassistance active » (voir le produit proposé par Senioralerte) voit également le jour : il s’agit de pouvoir détecter automatiquement un problème, ou encore de l’anticiper.
Divers systèmes de détection de chute sont ainsi proposés, soit par l’intermédiaire de dispositifs directement portés par l’utilisateur, soit via l’utilisation de capteurs installés dans les différentes pièces du domicile. Dans cet esprit, des capteurs tels que des détecteurs de mouvement, d’ouverture de portes, de températures ou des systèmes d’analyse de la consommation électrique (…) sont fournis par certains industriels afin d’effectuer un « monitoring du style de vie » de la personne âgée, et permettre ainsi de détecter des anomalies dans le rythme de vie de la personne et par conséquent de gérer des alertes de manière proactive.

A l’ère du dégroupage total…

La quasi-totalité des dispositifs de téléassistance actuellement installés fonctionnent sur des lignes téléphoniques classiques, la forte progression du dégroupage total pose parfois des problèmes de compatibilité de ces produits avec la téléphonie VoIP des « Box ADSL ». La sécurisation des transmissions ne peut ainsi pas être assurée notamment en cas de coupure du secteur 230 Volt.
Afin de pallier ce problème, des produits de Téléassistance utilisant le GSM sont de plus en plus proposés, y compris dans le cas d’utilisation fixe à domicile (voir les offres de Solem Electronique et Birdy Technology).
Le dégroupage total peut également être considéré comme une opportunité pour la téléassistance de demain : la transmission de données devenant plus aisée, il y a fort à parier que la téléassistance va se rapprocher de concepts proches de ceux de l’hospitalisation à domicile, de la télé-médecine (voir le produit Amber de la société Stratel) ou encore de la communication (ordinateurs adaptés, e-inclusion…) tels que proposés par la société e-sidor

…et de la mobilité.

Parce que maintenir à domicile ne signifie évidemment pas cloisonner ou enfermer les personnes âgées à demeure, et qu’il est important de pouvoir tout simplement maintenir une vie de quartier (voir ses voisins, aller à l’épicerie, la boulangerie…), les systèmes de téléassistance mobile (GSM couplés à une géolocalisation GPS – voir les produits proposés par Birdy Technology et SAXXO Technologies) peuvent être utilisés en dehors du domicile tout en étant compatibles avec des prestations de maintien à domicile, et de préservation de l’autonomie des personnes.

En complément de ce bref aperçu technologique sur la téléassistance il convient naturellement de ne pas mettre de côté le point de vue éthique, le respect de la personne, et le respect de ses choix quant à l’acceptation de telle ou telle technologie.
Les technologies de téléassistance ne doivent pas se substituer au lien humain mais le favoriser. Des concepts de téléassistance familiale tels que proposés par le site Famillassist voient d’ailleurs le jour, en partenariat avec les téléassisteurs professionnels,  lesquels se dirigent vers un accompagnement global de la personne.

Enfin les aspects financiers sont à prendre en compte, même si ces technologies favorisent le maintien à domicile et la prise en charge des personnes âgées, la question de leur financement reste entière.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Les nouvelles approches de la Téléassistance, des technologies au coeur du maintien à domicile”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page