[Dossier] Téléassistance : L’émergence de nouvelles solutions

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TÉLÉASSISTANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Acteur-clé du bien-vieillir à domicile, la téléassistance, permet de sécuriser les utilisateurs et leurs proches et participe à la logique d’aide et d’autonomie. En effet, grâce à sa disponibilité 24h/24 et 7j/7, ce service représente une sécurité indéniable.

Ainsi, elle repose sur l’utilisation de dispositifs techniques, au domicile ou en mobilité. De plus, elle permet, via une plateforme d’appels, de traiter des alarmes émanant de personnes en difficulté. Elle déclenche au besoin l’intervention de l’entourage direct de la personne ou de services de secours.

L’émergence de solutions innovantes dans la téléassistance

téléassistance - solution - clavier

La téléassistance est traditionnellement associée à l’image du médaillon d’appel et de la téléalarme classique à domicile. Pourtant, elle a connu une véritable mutation avec l’émergence de solutions innovantes. (Domotique, détection de chutes, visio-assistance, e-santé, géolocalisation, détecteurs de fumée, vidéo-vigilance, téléassistance mobile… ) L’un des enjeux essentiels portés par les évolutions technologiques est de changer radicalement la perception de la téléassistance. Ainsi, cela lui permet de toucher de nouvelles catégories d’utilisateurs.

Le déficit d’image est encore présent dans les mœurs. Cependant, la téléassistance s’est transformée ces dernières années. Effectivement, elle tire profit des objets connectés, des nouvelles technologies et de l’essor des smartphones. Ainsi, elle propose une offre diversifiée et adaptée aux besoins de chacun.

S’ajoutent à cela les efforts réalisés par les acteurs du secteur. Le design des produits est de plus en plus étudié pour les rendre plus attractifs. Le marketing évolue également, des services de « tests gratuits » se développent. Le tout permet aux utilisateurs de découvrir les services et les produits sans engagement.

Enfin, il existe désormais des détecteurs de chute non invasifs. Grâce à des capteurs placés dans le logement, il n’est plus nécessaire que que la personne âgée soit équipée d’un objet encombrant.

téléassistance - montre - objets connectés

Repères

  • 9 % des plus de 75 ans ont recours à la téléassistance. L’âge de 90% des clients est compris entre 60 et 95 ans avec un âge moyen constaté de 85 ans.
  • La téléassistance en France est un marché qui est estimé à 112 millions d’euros, soit 580 000 abonnés en 2015 (Etude Pipame 2017).
  • Plus de 70% du marché est monopolisé par les 5 premières sociétés de téléassistance françaises
  • 5% : c’est le taux de croissance que connaît le parc d’abonnés par an depuis 2008 (Etude Pipame 2017).

La fin de la téléalarme…

Une chaîne de valeur sécurisée… jusqu’où ?

téléassistance - objet connecté

La téléassistance repose sur un principe de sécurité permettant d’intervenir rapidement en cas d’incident. Les opérateurs de téléassistance, maillon du traitement des situations d’urgence, sont très attentifs à la fiabilité de l’ensemble de la chaîne de services : du médaillon d’appel à l’intervention sur site, en passant par le logiciel de réception des alertes. Avec ce premier filtre essentiel, les appels à la téléassistance ne résultent en intervention pour urgence vitale (SAMU, pompiers) que dans 2% des cas.

Cependant l’un des maillons de cette chaîne sécurisée est l’utilisation du réseau téléphonique classique analogique (le « réseau téléphonique commuté » ou RTC) qui offre de nombreux avantages en matière de téléassistance (sécurité, tests réguliers, protocoles de transmission DTMF…), mais dont le service va être arrêté à partir du quatrième trimestre 2018 !

Cela peut paraître anodin mais bouleverse l’utilisation de nombreux dispositifs classiques de téléassistance au risque de les rendre inopérants. Avec, par exemple, des protocoles de transmissions incompatibles avec les Box ADSL ou encore l’obligation d’installer des backup.

Les constructeurs et les principaux opérateurs de téléassistance, en lien avec l’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) et l’opérateur historique Orange, ont anticipé ce bouleversement, mais il reste un parc machine sur le territoire français qui devra être remplacé pour permettre une continuité de service, au bénéfice des constructeurs.

Téléassistance 2.0 : la Silver BlockChain

Une organisation différente du service est envisageable à moyen terme. Elle pourrait s’appuyer, d’une part, sur une approche « communautaire » mobilisant les proches de la personne aidée. D’autre part, la téléassistance est vouée à se digitaliser à grande échelle, d’où la nécessité de coordonner les services et les intervenants à domicile tout en développant de nouvelles applications.

téléassistance - pendentif

Quoi qu’il en soit, la téléassistance sera de plus en plus diversifiée. Déjà aujourd’hui se côtoient :

  • la téléassistance classique et mobile,
  • celle avec géolocalisation et recherche de personnes, utilisée auprès de malades Alzheimer notamment,
  • la téléassistance active, avec détection automatique des chutes par exemple,
  • la téléassistance médicale,
  • et la visio-assistance.

Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page