[Dossier] Les vacances et loisirs adaptés aux besoins des seniors

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : TOURISME & VOYAGES

Partager cet article

Il n’y a pas d’âge pour partir en vacance. En effet, les baby-boomers devenus silver forment une cible privilégiée des clubs vacances. Mais partir en vacances peut se révéler compliqué quand on souffre d’une perte d’autonomie. Tant pour les personnes âgées que pour leurs aidants.

Les destinations prisées par les seniors

Certaines destinations touristiques sont plus prisées que d’autres par les seniors : ils préfèrent en majorité voyager dans l’Hexagone (62 %) : en PACA (27,3 %), en Rhône-Alpes (23,1 %), au Languedoc-Roussillon (18 %), en Bretagne (15,3 %) et en Aquitaine (14 %) (source : infographie Senior-vacances).

Si l’Hexagone et les croisières sont privilégiés pour les vacances, certains seniors sont attirés par les pays étrangers et en viennent même à s’expatrier pour trouver une meilleure la qualité de vie ou passer leurs vieux jours dans leur pays d’origine. Ils représenteraient ainsi près de 10 % du nombre total de français résidant à l’étranger. Sur les différents sites qui proposent aux seniors de passer leur retraite à l’étranger, 5 destinations ressortent particulièrement : le Portugal, la Thaïlande, le Maroc, l’Espagne et l’Île Maurice.

Des séjours pensés pour les seniors en perte d’autonomie et leurs aidants

Couple-Seniors-Vacances-Vintage

Des offres adaptées pour les personnes en perte d’autonomie et leurs aidants font leur apparition :

  • Les Villages Vacances Séjour Accompagné se veulent pensés pour des vacances familiales.
  • Les séjours de Vacances-Répit, organisés par France Alzheimer, sont animés par une équipe de soins pluridisciplinaire et adaptés aux besoins des vacanciers.
  • Certaines stations thermales proposent des cures de « répit » aux couples aidants-aidés.

Des aides à destination de seniors isolés ou en difficulté financière

  • Le programme « Seniors en Vacances » de l’ANCV propose des offres abordables aux seniors à revenus modestes.
  • Les Petits Frères des pauvres organisent des séjours pour lutter contre l’isolement des aînés.
  • L’association À corps et Accord met l’accent sur le lien intergénérationnel avec des séjours pour personnes isolées de tout âge.

Repères
• 58 % des seniors partent 2 à 3 fois par an avec 40 % des séjours entre 3 et 6 jours (Vacances bleues).
• En 2014, 1,25 milliard de nuitées touristiques ont été réalisées par les seniors européens, avec 9 % à Malte, 25 % en France et à Chypre, 16 % en Belgique, 17 % au Royaume-Uni et en Italie, 21 % en Espagne et en Allemagne. Les seniors ont réalisé plus de 22 milliards d’euros de dépenses touristiques.
• La moyenne européenne chez les seniors est de 66 % de nuitées hôtelières domestiques et de 34 % de nuitées à l’étranger (contre respectivement 59 % et 41 % pour l’ensemble des touristes).
• Interrogés sur leurs pratiques, 41 % des seniors ont déclaré partir en vacances l’été. 34 % partent hors-saison et 25 % restent chez eux.

Les seniors, une opportunité pour le tourisme

L’allongement de l’espérance de vie et l’arrivée à la retraite des générations issues du baby boom représentent une opportunité pour l’économie française. Les retraités disposent de davantage de temps libre que les actifs : les voyages représentent le premier poste de dépense pour près de 50 % des « jeunes » seniors, et 88 % de ces voyages se font sur le territoire français.

Les jeunes générations de seniors seront plus aisées que les générations qui les ont précédées et ont une plus forte propension à consommer que les seniors plus âgés. L’arrivée à l’âge de la retraite de nouvelles générations de seniors, plus aisées que les générations précédentes, est un formidable levier de croissance économique, particulièrement dans le secteur du tourisme. (sources : Les seniors et Airbnb – améliorer son quotidien dans la France du bien-vieillir).

En savoir plus sur les solutions bien-vieillir,
la silver économie et les entreprises qui la compose ?

La France, future terre d’accueil des seniors étrangers ?

Idéalement située en Europe, avec un climat et un patrimoine culturel favorables, la France doit cependant continuer à s’adapter aux exigences des touristes seniors étrangers et devenir une « terre d’accueil » plus propice. Christophe Bouillon, député de Seine-Maritime, a proposé en 2017 diverses mesures visant à rendre le pays plus attractif auprès
des voyageurs seniors
:

  • Améliorer les infrastructures en faisant mieux connaître le prêt participatif pour la rénovation hôtelière
  • Développer une offre d’hébergements intergénérationnels
  • Renforcer l’attractivité des communes ayant un port fluvial, via le statut « commune touristique »
  • Créer un « Silver Pass » pour permettre aux retraités de se déplacer plus facilement
  • Instaurer une dérogation spécifique pour les autocars de touristes seniors
  • Créer un MOOC dédié pour les professionnels et les institutionnels ainsi qu’un guide des bonnes pratiques
  • Encourager la création de contenus numériques et d’applications dédiées

La culture, essentielle pour les seniors

L’intérêt de la culture dans le développement cognitif et personnel n’est plus à démontré. Les personnes âgées sont avides d’activités culturelles. Au top des principaux centres d’intérêt la littérature, l’histoire et la musique. Culture et loisirs font heureusement de plus en plus partie de programme d’animation en EHPAD ou dans les résidences services. Plusieurs acteurs de la Silver économie en ont fait d’ailleurs leur spécialité.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut