[Dossier] L’Organisation Mondiale de la Santé présente son nouveau rapport contre l’âgisme

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Après un premier opus en 2015, l’Organisation Mondiale de la Santé présente, ce jeudi 18 mars 2021, son nouveau rapport contre l’âgisme. L’occasion de rappeler, qu’à l’échelle mondiale, une personne sur deux fait preuve de discrimination par l’âge à l’égard des personnes âgées.

Ainsi, nos sociétés restent encore très imprégnées d’âgisme, d’autant plus que cette discrimination y est très mal repérée et encore très répandue. Déjà en 2015, l’OMS mentionnait certains travaux de recherche qui montraient que les personnes âgées ayant une attitude négative vis-à-vis de leur propre vieillissement vivent en moyenne 7,5 années de moins que celles ayant une attitude positive.

Âgisme : Définition

On parle d’âgisme lorsque l’âge est utilisé pour catégoriser et diviser les personnes de telles façons qu’elles subissent des préjudices et des injustices, qu’elles sont désavantagées ; et ce phénomène réduit la solidarité entre les générations. De l’âgisme à la maltraitance, il n’y a qu’un pas…

Âgisme pourquoi un rapport de l’OMS ?

logo-OMS

L’âgisme nuit à notre santé et à notre bien-être et constitue un obstacle majeur à l’adoption de politiques et de mesures efficaces pour un vieillissement en bonne santé, tel que reconnu par les États Membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans la Stratégie et le Plan d’action mondiaux sur le vieillissement et la santé et dans le cadre de la Décennie pour le vieillissement en bonne santé 2021-2030.

En réponse, l’OMS a été priée de lancer, avec des partenaires, une campagne mondiale contre l’âgisme.
Ce rapport s’adresse aux décideurs politiques, aux praticiens, aux chercheurs, aux organismes de développement et aux membres du secteur privé et de la société civile. Il synthétise les meilleures données sur l’ampleur, les impacts et les déterminants de l’âgisme, ainsi que les stratégies propres à en réduire les effets. Il se conclut par trois recommandations relatives aux mesures à prendre, fondées sur des bases factuelles, pour créer un monde pour tous les âges.

Au delà de ce rapport c’est toute une campagne de communication de lutte contre l’âgisme qui a été mise en place par l’OMS. Nous vous invitons à en reprendre les éléments et à diffuser largement !

Caractéristiques, déterminants et ampleur de l’âgisme dans nos sociétés

Selon ce rapport de l’OMS, la notion d’âgisme renvoie aux stéréotypes (mode de pensée), aux préjugés (sentiments) et à la discrimination (comportement) à l’égard de personnes en raison de leur âge. Il peut être institutionnel, interpersonnel ou dirigé contre l’individu lui-même.

Les déterminants de l’âgisme sont de plusieurs types :

  • Les facteurs susceptibles d’accroître le risque de faire preuve d’âgisme à l’encontre des personnes âgées
  • Les facteurs qui réduisent le risque de commettre des actes d’âgisme à l’encontre des jeunes ou des personnes âgées
  • Les facteurs susceptibles d’accroître le risque d’être une cible de l’âgisme

Il en résulte une ampleur sans précédent alors que l’âgisme est présent dans de nombreuses institutions
et secteurs de la société. D’ailleurs à l’échelle mondiale, une personne sur deux fait preuve d’âgisme à l’égard des personnes âgées ! L’âgisme a donc des conséquences graves et profondes sur la santé, le bien-être et les droits humains des individus.

A lire à ce sujet : #TousSilver l’initiative de SilverEco.fr et Jérôme PIGNIEZ en 2014

Âgisme : Stratégies et recommandations

Il a été démontré dans ce rapport de l’OMS que trois stratégies visant à réduire l’âgisme sont efficaces :

  • les politiques et la législation,
  • les activités éducatives,
  • et les interventions favorisant les contacts intergénérationnels.

Aussi, 3 grandes recommandations sont formulées, visant à soutenir les parties prenantes dans la réduction de l’âgisme. Leur mise en oeuvre nécessite un engagement politique, la participation de différents secteurs et acteurs et des adaptations spécifiques aux différents contextes.

  1. Investir dans des stratégies fondées sur des données probantes en vue de prévenir et de combattre l’âgisme.
  2. Améliorer les données et la recherche pour mieux comprendre l’âgisme et les moyens de réduire ses effets.
  3. Créer un mouvement visant à modifier le discours autour de l’âge et du vieillissement.

Lutter contre l’âgisme pour faire évoluer la société

L’âgisme est d’autant plus délétère, qu’en plus de discriminer les plus âgés de nos sociétés, elle dessert les plus jeunes en ne leur permettant pas de nourrir une vision rassurante de leur avenir qui est … de devenir vieux !

Faire évoluer le regard de la Société sur le grand âge, favoriser la citoyenneté des personnes âgées, lutter contre l’âgisme sont autant de thèmes sur lesquels l’ »AD-PA se mobilise depuis de nombreuses années et avance des propositions au travers d’une réflexion globale« .

Lire aussi : L’OMS et l’ONU appellent à prendre position contre l’âgisme et la maltraitance envers les seniors

L’âgisme : un fléau à mettre en lumière pour l’ADPA

L’AD-PA demande donc à l’Etat de « mettre en évidence la réalité de l’âgisme, et d’en souligner le caractère intolérable, comme il le fait à juste titre dans le cas d’autres discriminations comme le racisme, l’antisémitisme, le sexisme ou l’homophobie« .

Et dans cette perspective, de mettre en œuvre la Loi Autonomie permettant de mieux aider les personnes âgées, en établissement comme à domicile, en créant des centaines de milliers d’emplois, notamment pour les plus jeunes, et en favorisant leur expression et représentation.

Télécharger le résumé en français du rapport sur l’âgisme de l’Organisation Mondiale de la Santé

Télécharger le rapport complet de l’OMS sur l’âgisme (en anglais)

SilverEco.org s’engage pleinement dans cette demande de campagne et de relai de l’OMS. Le thème de l’âgisme sera traité à l’occasion de nos Webinaires des SilverEco Digital Days et bien entendu dans le cadre de notre RDV international de fin d’année : le Festival SilverEco Bien-Vieillir au Palais des Festivals de Cannes.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “[Dossier] L’Organisation Mondiale de la Santé présente son nouveau rapport contre l’âgisme”

  1. WENDY PARRY CHALLAND

    Très bien tes intéressante beaucoup de personnes ne savent même pas se connecter je suis âgée bientôt 82 ans et je fais tout ce que je peux sur internet j ai de la chance d’aimer ça

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut