[Dossier vidéo] Comment rendre la société plus accueillante vis-à-vis des personnes ayant des troubles cognitifs ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : ALZHEIMER

Partager cet article

La Fondation Médéric Alzheimer et la Fondation de France ont organisé le jeudi 3 mai 2018 au Ministère des Solidarités et de la Santé une journée de sensibilisation pour rendre la société plus accueillante vis-à-vis des personnes ayant des troubles cognitifs. Rencontre en vidéo avec des porteurs de projets bienveillants et inclusifs.

La journée du 3 mai 2018 a été l’occasion pour la Fondation Médéric Alzheimer et la Fondation de France de dresser le bilan de deux études, menées entre novembre 2017 et mai 2018, pour repérer en France mais aussi en Europe des initiatives dites « dementia-friendly ». 

Faire évoluer le regard de la société sur les troubles cognitifs

Tout au long de la journée du 3 mai, sociologues et professionnels du bien-vieillir se sont succédés pour mettre en avant des initiatives cherchant à faire évoluer le regard de la société sur les personnes souffrant de troubles cognitifs. Pour Agathe Gestin, responsable Fonds individualisés et Programmes Solidarités nationales à la Fondation de France, « il est essentiel de se remettre en question, en arrêtant d’infantiliser les personnes âgées, en leur redonnant la parole, en les rendant codécisionnaires des projets qui les concernent. »
Fabrice Gzil, responsable du soutien à la recherche et à l’innovation à la Fondation Médéric Alzheimer, rappelle de son côté qu’une « société sensibilisée doit savoir comment se comporter vis-à-vis des personnes atteintes de troubles cognitifs, de manière informée et respectueuse. »

Retour en vidéo sur la journée du 3 mai : 

Des projets inclusifs et bienveillants

La journée du 3 mai était aussi l’occasion de mettre en avant des initiatives concrètes pour sensibiliser la société aux personnes ayant des troubles cognitifs. Plusieurs projets français ou européens ont ainsi été mis à l’honneur :

  • L’espace Jeanne Garnier : cet accueil de jour Alzheimer, situé dans le 15ème arrondissement de Paris, fait se rencontrer personnes âgées et enfants de maternelle, pour créer un jardin intergénérationnel.
  • Le Sans Fourchette de l’association Mémoire et Santé : l’association Mémoire et Santé cherche à destigmatiser les personnes souffrant d’Alzheimer en organisant des repas gastronomiques dans des restaurants. Pendant ces repas spécialement élaborés, les couverts ne sont pas utilisés et toutes les personnes présentes, malades ou non, mangent avec les mains.
  • Le séjour intergénérationnel de l’EHPAD Les Bruyères : l’EHPAD Les Bruyères, près de Lille, organise des séjours intergénérationnels avec des enfants pour redonner aux personnes âgées le goût des vacances. Au quotidien dans l’EHPAD, les personnes âgées sont associées à la préparation des repas, aux courses, et sont libres de sortir et de se coucher à l’heure de leur choix.
  • L’association VIVA (Valoriser et Intégrer pour Vieillir Autrement) : l’association suisse VIVA cherche à remettre les personnes âgées vivant à domicile au coeur de la cité, grâce à des activités intergénérationnelles.
  • La sensibilisation de la police de Genève par l’association Alzheimer Genève : la police cantonale de Genève a souhaité être sensibilisée sur les moyens d’approcher les personnes souffrant de troubles cognitifs sans les effrayer ou accentuer leur anxiété.

table ronde journée du 3 mai 2018 fondation médéric alzheimer troubles cognitifs


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut