La France des seniors : Quelle place des personnes âgées dans notre société ?

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Dans sa dernière étude, « La France des seniors », Silver Valley étudie la place des personnes âgées dans notre société, leur impact sur le collectif et la société. Ces travaux répondent aux interrogations portées sur ces « nouveaux vieux », tels qu’ils se définissent eux-mêmes. Pourquoi sont-ils devenus indispensables à la société ? D’où vient leur « empowerment » ? Comment le nourrissent-ils ? Quels sont les signaux faibles dont il faut tenir compte pour amplifier la dynamique de la société de la longévité ?

Les « nouveaux vieux » sont pro-actifs quant à leur longévité́

Aidants dans la plupart des cas, ils « savent tout du vieillissement » et anticipent parfaitement que leur destin d’âgé est entre leurs mains. A l’aise avec le numérique (ils ont souvent quitté l’emploi avec une véritable expertise), ils souhaitent avant tout s’engager. Au-delà̀ des acquis de leur retraite, de leur santé ou encore de leur perte potentielle d’autonomie, ce qui les intéresse en premier lieu, c’est leur impact sur le collectif et la société́. Et cette implication est multiple.

Famille, quartier, société́t oute entière… Les jeunes seniors qui constitueront le contingent de grands âgés pour les 10 ans à venir ont bien identifié que leur action collective, la préservation de leurs liens avec d’autres générations, leurs désirs d’horizons nouveaux sont les piliers d’une longévité́ renouvelée, loin de la vision déficitaire encore en cours dans notre société́.

La famille, grande gagnante de l’engagement des seniors

Pourquoi les seniors sont-ils devenus les piliers de la Société ?
Selon l’étude de Silver Valley : pour 2 seniors sur 3, la famille passe avant tout ! Avec un triptyque Utilité / Epanouissement / Transmission

  • Utilité : S’occuper d’un parent, d’un enfant ou aller voter sont des actions jugées importantes pour les personnes âgées.
  • Épanouissement : 80% des sondés affirment être présents pour leurs parents, enfants et petits-enfants.
  • Transmission : Le fait de partage des savoirs ou aider leurs enfants, petits-enfants sont des missions que prennent à cœur les seniors.
La famille, grande gagnante de l'engagement des seniors

Mais ça veut dire quoi s’épanouir grâce à sa famille ? Pour 73% des seniors, c’est prendre des nouvelles au moins une fois par semaine.

Les seniors au service du bon fonctionnement de la société

Les personnes âgées, par le biais de leurs actions au quotidien, permettent à la société de se développer. Ils jouent un rôle à ne pas négliger au delà de la famille dans certains domaines comme le monde associatif ou la vie locale.

Tout d’abord, ils sont sources d’aide morale mais aussi financière puisque c’est environ 7 milliards d’euros en flux financiers informels qui sont donnés aux enfants, petits-enfants par les seniors.

Ils ne font pas que donner puisqu’ils génèrent également des économies. Le temps de garde qu’assurent les grands-parents avec leurs petits-enfants représente 23 millions d’heures. Ce service au total équivaut à 650.000 emplois à temps plein.

Donner de son temps est une notion importante pour les plus de 55 ans. En effet, cette population est un acteur de la vie locale et associative : 1 senior sur 3 affirme s’engager une fois par mois dans une activité associative. Le bénévolat des seniors représente 90.000 emplois à temps plein. L’engagement sociétal n’est pas en reste : 63% des maires ont plus de 60 ans.

Résultats de l'étude La France des Seniors de Silver Valley à propos de l'activité locale

L’empowerment des Seniors en France

seniors empowerment

Les Seniors représentent des générations marquées par l’histoire contemporaine : Ils savent ce que résilience et lutte veulent dire.

En plus des connaissances glanées de vies riches d’avancées et d’événements sociétaux majeurs, les personnes âgées continuent de développer leurs savoirs et leur ancrage dans la société à travers notamment le numérique.

De toute évidence, les seniors se sont construits un mental d’acier.
90% des interrogés s’estiment en bonne santé. Pour conserver leur autonomie, les seniors maintiennent des activités physiques et travaillent leur mémoire. Leur qualité de vie, mais aussi leur santé, sont fondamentales.

Sur le thème de la possible perte d’autonomie, 7 seniors sur 10 sont prêts à financer tout ou parte de leur avancée en âge. 64 % d’entre eux sont favorables au remboursement dégressif des soins liés à la perte d’autonomie en fonction des revenus. Et de fait, 2/3 seniors sont à l’abri du besoin : aujourd’hui, 2 personnes âgées sur 3 sont propriétaires et environ 1 sur 2 a épargné pour financer son avancée en âge.

Au sujet de l’adaptation de leur domicile 1 personne âgée sur 2 accorde avoir fait des aménagements dans son logement, une approche considérée comme fondamentale. Tout comme la capacité à entretenir son logement : l’entretien de leur intérieur est une activité majeure pour 83% d’entre eux, parmi les activités les plus citées, on retrouve : l’entretien de la maison/du jardin, les sorties et les voyages.

9 seniors sur 10 se sont emparés du numérique

Résultats de l'étude La France des Seniors de Silver Valley à propos de l'utilisation d'internet

Pour 90% des seniors le numérique est important voire fondamental pour l’avancée en âge. Seulement 1% des 55-70 ans et 23% chez les 80 ans et plus n’ont pas accès à Internet. Être connecté permet aux seniors : de se sociabiliser, de s’informer et de gérer l’administratif. Parmi les actions réalisées sur le web, on retrouve :

  1. Communiquer par mail (91%)
  2. Faire des recherches (89%)
  3. Faire des démarches (87%)

Le rôle des personnes âgées : comment pérenniser cette dynamique au sein de la société ?

Seniors et société de la longévité

L’étude de Silver Valley pose 3 recommandations pour amplifier la dynamique positive de la société de la longévité :

AMPLIFIER LA TRANSMISSION DE LEURS SAVOIRS PROFESSIONNELS

Un problème de transmission du savoir des seniors se fait ressentir. en effet, seulement 2 seniors sur 10 affirment transmettre leurs compétences professionnelles au moins 1 fois par mois. Une logique cependant très hétérogène selon les catégories socio-démographique : plus les seniors sont jeunes et plus ils sont aisées, plus ils transmettent leurs savoir-faire. Cette transmission assure notamment un relai et une transition entre deux générations au sein d’une entreprise.

GÉNÉRALISER L’ACCÈS AU NUMÉRIQUE POUR AMÉLIORER L’AUTONOMIE AU QUOTIDIEN ET LES RELATIONS SOCIALES

Même si de nombreux seniors ont accès à Internet, de nombreuses personnes nécessitent encore d’une aide pour l’utiliser. L’offre institutionnelle est grandement développée mais pourrait encore s’étoffer. Quant aux GAFAM, ils ont un rôle à jouer dans le développement et l’accompagnement des personnes âgées, tout comme les opérateurs de téléphonie.

AMÉLIORER LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ POUR AMÉLIORER L’ENGAGEMENT

Les seniors rencontrent des difficultés à s’engager à cause des transports et de la mobilité : La distance est le premier frein à l’engagement qu’il soit familial, de proximité ou sociétal.

Retrouvez l’étude « La France des seniors » en intégralité, en cliquant ici.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page