[Dossier] Objets connectés et internet of things

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : OBJETS CONNECTES & DOMOTIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Le secteur des objets connectés est en hyper-croissance et devrait dépasser les 20,5 milliards d’unités d’ici 2020. Ce marché répond tout particulièrement aux besoins des seniors, avec des produits adaptés et sécurisants.

Un rôle positif pour le maintien à domicile

objets connectés - technologie

Selon le Baromètre OCIRP 2017, 78,4% des Français estiment que les objets connectés jouent un rôle positif pour le maintien à domicile. Rien d’étonnant : la Silver économie est au carrefour de deux transitions majeures : démographique et numérique. Les promesses des nouvelles technologies sont nombreuses et concernent notamment les objets connectés (Internet of Things – IoT). Ces derniers font désormais partie de notre quotidien : 23% des français en possèdent déjà un, d’après IAB France/Médiamétrie (Juillet 2016) et 12% en possèdent plusieurs.

La sécurité des données des utilisateurs

La thématique de la « Big Data » est aujourd’hui régulièrement au coeur des débats et cela ne fait que commencer. En effet, la pratique du Quantified Self est particulièrement en vogue : propre aux objets connectés, elle consiste à s’auto-gérer et à mesurer seul ses indicateurs de santé (qualité du sommeil, poids, tension artérielle, consommation de calories).

objets connectés - technologie - iot

La question du stockage et de l’accessibilité des données se pose donc : un contexte qui a incité la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) à lancer un appel à la prudence en ce qui concerne le partage des données relatives au Quantified Self, ce à quoi s’ajoutent d’ailleurs les problématiques de sécurité intrinsèques aux objets connectés.

Repères

  • Le marché français des objets connectés a franchi le seuil du milliard d’euros de chiffre d’affaires (GFK).
  • La e-santé a écoulé 180 000 objets connectés en 2017.86 % des 50 ans et + déclarent connaître au moins un objet connecté et 1/4 d’entre eux a déjà utilisé un objet connecté (sondage 2017 Audika/OpinionWay).

IOT et silvers

En matière de Silver économie, on s’intéresse principalement aux fonctions suivantes des objets connectés :

Analyse de l’environnement

L’objet connecté s’informe sur son environnement pour pouvoir, par la suite, retranscrire clairement des données à un utilisateur. Afin d’analyser cet environnement, l’objet peut être doté d’un ou de plusieurs capteurs : capteur GPS, d’humidité, de température, de qualité de l’air, etc.

En savoir plus sur les solutions bien-vieillir,
la silver économie et les entreprises qui la compose ?

Connectivité étendue

Tout objet connecté doit disposer d’une connectivité (radio, Wi-Fi, 3G/4G, Bluetooth, etc.) afin de pouvoir relayer les informations recueillies. La connexion au réseau peut être établie en continu ou par intermittence, en fonction des besoins.

objets connectés - technologie - iot

Design moderne et non stigmatisant

Le design prend de plus en plus une place importante dans l’univers des objets connectés. Au-delà de l’aspect esthétique, il doit refléter des usages et être accepté par le public ciblé.

Autonomie

L’autonomie des objets connectés est un enjeu majeur alors qu’ils sont en général fortement consommateurs d’énergie. Un détecteur de chute, par exemple, doit pouvoir être porté sans interruption pour être effi cace à chaque instant de la journée.

Les objets connectés apportent divers services aux seniors et participent au bien-vieillir en :

objets connectés - technologie - iot
  • Facilitant la communication aidant-aidé par des dispositifs de suivi à distance,
  • Assistant les seniors au quotidien : rappel de prise de médicaments, capteurs de détection de chute, géolocalisation d’objets ou de personnes, véhicules autonomes…
  • Permettant un meilleur suivi de la santé : pèse-personne intelligent, montre connectée…
  • Incitant à la pratique d’activités physiques en assurant un suivi des progrès,
  • Renforçant les liens intergénérationnels et en facilitant la communication avec les enfants et petits-enfants…
  • Anticipant les risques et l’entrée en dépendance par une analyse prédictive.

Globalement, les solutions connectées ont pour objectifs d’apporter une meilleure qualité de vie aux aînés et plus de sécurité, mais aussi de prévenir les comportements inhabituels via la mise en place d’analyses automatiques de « scénarios de vie ».


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page