Innovation 2030 : Silver économie 7ème ambition du concours mondial d’innovation

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INTERNATIONAL

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INNOVATION

Partager cet article

Une réception en l’honneur des Lauréats du concours mondial d’innovation s’est tenue Mercredi 23 Juillet 2014 au Palais de l’Elysée.

Sont intervenus par un discours introductif, Arnaud MONTEBOURG, ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, et Anne LAUVERGEON, présidente de la commission «Innovation 2030 », ancienne PDG d’Alcatel et d’Areva qui a rejoint les rangs de Sigfox il y a quelques mois en tant de Présidente de la StartUp toulousaine.

A l’occasion de cette réception, diverses tables rondes ont été consacrées aux 7 ambitions de ce concours, dont une consacrée à la silver économie, l’innovation au service de la longévité, en présence de Jacques BIOT, commissaire à l’innovation et de Louis de LILLIERS, cofondateur et directeur général de la société PlugMed.

Cette réception s’est clôturée par une allocution de François HOLLANDE et une photo de famille des 110 Lauréats du concours qui devraient recevoir 200 000 Euros très prochainement. A noter qu’un total de 1 200 start-up se sont portées candidates à ce Concours de l’innovation.

elysee laureats du concours mondial d'innovation

Concours mondial d’innovation 2030

Le Concours Mondial de l’Innovation a identifié un nombre limité d’opportunités majeures au potentiel particulièrement fort pour l’économie française : 7 ambitions ont vu le jour. Elles reposent sur des attentes sociétales fortes, des secteurs en croissance. Ces 7 ambitions pourront constituer 7 piliers essentiels pour assurer à la France prospérité et emploi sur le long terme.

innovation 2030

françois hollande concours mondial de l'innovationLes 7 ambitions stratégiques d’innovation 2030

  1. Le stockage de l’énergie.
    Projets d’innovation en matière de stockage d’énergie intermittente ou non.
  2. Recyclage des métaux.
    Projets permettant de rendre viable et efficace le recyclage des métaux.
  3. La valorisation des richesses marines.
    Projets de valorisation des métaux sous-marins.
    Projets favorisant des solutions de dessalement moins onéreux et/ou plus faiblement consommateur d’énergie de l’eau de mer.
  4. Les protéines végétales et la chimie du végétal.
    Projets de développement de produits alimentaires à base de protéines végétales.
    Projets de chimie du végétal visant à développer de nouveaux matériaux.
  5. La médecine individualisée.
    Projets favorisant le ciblage des interventions thérapeutiques s’appuyant par exemple sur la génomique, les dispositifs médicaux et/ou l’imagerie à haute résolution.
  6. La silver économie, l’innovation au service de la longévité.
    Projets répondant à la perte d’autonomie des seniors, liés à la robotique et la domo-médecine.
  7. La valorisation des données massives (Big Data).
    Projets permettant de mieux exploiter les données et de définir de nouveaux usages, modèles d’analyse et de valorisation.

L’objectif du concours est de faire émerger les talents et futurs champions de l’économie française en les repérant puis en accompagnant la croissance des entrepreneurs français ou étrangers dont le projet d’innovation présente un potentiel particulièrement fort pour l’économie française. Lancé en décembre 2013 le concours mondial de l’innovation bénéficie d’une enveloppe budgétaire de 300 millions d’euros.

discours F Hollande concours mondial innovation a l'Elysée

Les 3 phases du Concours mondial d’innovation

  • Phase 1 : L’amorçage
    Cette phase a permis de sélectionner une centaine de projets au stade amont de leur développement : toutes les idées, toutes les initiatives, tous les projets ont pu postuler. À l’issue du processus de sélection conduit par la Commission, les meilleurs projets d’entreprise retenus recevront une aide financière sous forme de subvention pouvant atteindre 200 000 euros par projet.
  • Phase 2 : L’accompagnement
    Cette phase permettra d’accompagner les projets les plus prometteurs dans la phase de levée des risques avec des travaux de développement de plus grande ampleur. Elle sera ouverte à compter du 1er septembre 2014 et comportera un soutien financier public pouvant atteindre 2 millions d’euros. Un nouvel appel à projets avec un calendrier spécifique et un cahier des charges dédié sera publié le 23 juillet. Ce cahier des charges fixe la date de début de la 2ème phase au 2 octobre 2014. Un premier relevé des candidatures sera fait le 2 décembre et la clôture se fera le 2 mars 2015.
  • Phase 3 : Le développement
    Cette dernière phase permettra de soutenir au plus près une ultime sélection de projet dans leur phase d’industrialisation et de mise sur le marché à grande échelle, parmi les projets accompagnés en phase 2. Le soutien public potentiel pourrait alors être à nouveau multiplié par 10 par rapport à la phase précédente, soit 20 millions d’euros.

Silver économie : Les lauréats du concours mondial de l’innovation

Parmi les 110 premiers lauréats du concours mondial d’innovation, ont été distingués dans le secteur d’avenir de la Silver Economie :

  • Check@flash porté par la société STREAMVISION
  • COHESIO DIGITAL du Groupe La Poste
  • FeetMe
  • Geroneph de PlugMed Heart
  • LoxBox porté par Air Liquide SA
  • REHAB E-NOVATION de Genious Systemes
  • SUAVA d’UroMems
  • Aides Auditives Binorales de 3D Sound Lab
  • BUDDY deBlue Frog Robotic
  • CATHARSIS de Vence Innovation
  • SOFT FOOD porté par Gel Manche
  • TOMM de Microvitae Technologies
  • Wandercraft
  • WIG (Where is Granny) de MyFOX

> Le site du Concours Mondial d’Innovation
> Le site de l’Elysée à propos du Concours Mondial d’Innovation


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Innovation 2030 : Silver économie 7ème ambition du concours mondial d’innovation”

  1. Jean-François

    C’est en effet une bonne nouvelle que l’innovation puisse aussi bénéficier au médico-social et aux personnes âgées. La silver économie sera certainement créatrice d’emploi et il y a tant à faire pour que la domotique ou de nouveaux services apparaissent. Mais il faut aussi que les personnes âgées puissent financer tous ces nouveaux services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut