Jean-Luc MELENCHON et le Cinquième risque

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Interrogé par EHPA Presse pour Le Mensuel des Maisons de Retraite et le Journal du Domicile & des services à la personne, Jean-Luc Mélenchon répond à la question « Le 5e risque a-t-il un avenir ? »

La réponse de Jean-Luc Mélenchon :

Le sujet demande une approche prudente. En effet, si le grand âge et la fin de vie demandent des réponses spécifiques il ne faudrait pas que la mise en place d’un 5e risque soit le prétexte à faire passer le financement d’une logique de solidarité à celle d’assurance individuelle. Nous sommes résolument opposés à une telle logique.Dans son discours prononcé en janvier, le président de la République Nicolas Sarkozy a déclaré son souhait de renforcer l’assurance individuelle contre les risques de dépendance tout en réintégrant la possibilité d’une récupération sur succession. Nos députés se sont battus contre ces mesures lors du débat sur la loi handicap en 2005.

En ce sens nous ne partageons pas la vision développée récemment par le Président de la République qui considère la dépendance des personnes âgées et handicapées comme un « bien marchand ». Il s’agit d’un risque majeur qui doit être pris en charge par la solidarité nationale.

La privatisation de l’assurance dépendance serait dramatique pour les revenus modestes pour lesquels une incitation fiscale ne présente aucune utilité. Ce serait aussi sans doute, la première étape vers une remise en cause de l’ensemble de notre protection sociale.

> Voir les réponses des autres candidats à l’élection présidentielle à propos du cinquième risque.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page