Le coût des chutes des personnes âgées estimé à 2 milliards d’euros pour les collectivités

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUTONOMIE & DEPENDANCE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Selon une étude menée par le professeur Thierry Dantoine, le coût annuel des chutes en France est estimé à 2 milliards d’euros pour les collectivités et entraîne le décès de 12 000 personnes âgées (contre 9000 en 2013).

Ce phénomène s’explique par le vieillissement démographique qui soulève de nombreux enjeux dont celui de la prévention de la perte d’autonomie.

L’étude, menée durant 3 ans auprès de 350 patients souffrant de la maladie d’Alzheimer, évalue les impacts médico-économiques des nouvelles technologies appliquées à la prévention des chutes. Pour ce faire, les 350 patients ont été suivis grâce à des systèmes de Détection Systématique par Caméra Vidéo (DSCV).

Chute - accident de la vie courante - shutterstockChutes des personnes âgées : un problème économique !

étude chutes silver économie Link Care servicesLes chutes des personnes âgées ont des conséquences sur leur santé et représentent un coût important en matière de santé publique. Même si les données manquent pour les calculer précisément, ces coûts sont aujourd’hui estimés à 2 milliards d’euros en France, un chiffre qui a doublé en un peu plus d’une décennie : en 1993, on estimait que le coût direct dépassait le milliard d’euros.

Une personne sur 3 âgée de plus de 65 ans est victime de chutes

chute personne agées

Les résultats de l’étude menée par le professeur Dantoine montrent qu’une personne sur 3 âgée de plus de 65 ans est victime d’une à plusieurs chutes par an.  En ce qui concerne les personnes âgées résidant en Ehpad, elles sont en moyenne victimes de deux chutes par an.

Au delà du traumatisme, des conséquences coûteuses

Les conséquences des chutes sont multiples : elles entraînent en premier lieu un traumatisme psychologique et souvent physique avec des blessures plus ou moins graves et une perte d’autonomie. Certaines chutes sont même meurtrières puisqu’on compte 12 000 décès de personnes âgées par an liés à des chutes.

Le problème est d’autant plus sérieux du fait qu’après une première chute, le risque de chuter à nouveau est multiplié par 20.

Et plus la station au sol est prolongée, plus les pathologies associées et le risque de surmorbidité sont élevés.

Quant au coût lié à la prise en charge, il varie de 2 000 à 8 000 euros par chute.

Lire le dossier « Chute de la personne âgée : Détection, conseils et prévention« 

De nouvelles technologies pour prévenir les chutes

Les nouvelles technologies appliquées à la prévention pour détecter et réduire le nombre de chutes

L’étude expérimentale conduite par le Pr. Thierry Dantoine et son équipe a été menée au sein de deux unités Alzheimer (Limoges, Brive) auprès de deux groupes parallèles : l’un équipé du dispositif de vidéo-vigilance EDAO, l’autre non.

Des capteurs optiques, installés dans les chambres des patients équipés permettent de détecter des situations à risque. L’alerte, envoyée sur un logiciel est soumise à un opérateur qui après analyse, est en mesure de prévenir et d’aider le personnel soignant à prendre le patient rapidement en charge.

Infographie : Répercussions médico-économiques des chutes des seniors

La détection des chutes : un enjeu pour les Ehpad

Alors que la moitié des chutes nocturnes ne sont pas dépistées en EHPAD, le dispositif de vidéo-vigilance permet de diminuer le taux de chutes graves de 47% et de réaliser une économie potentielle de 72 millions € par an pour l’ensemble des lits d’EHPAD (sur une base de 590 000 lits d’EHPAD en France).

Le déploiement des dispositifs dans les structures sanitaires et médico-sociales permet non seulement de rassurer les familles des patients, mais également d’aider la prise en charge des patients par le personnel soignant.

Etudes médico-économiques et chutes graves du sujet âge : quelle évaluation pour les nouvelles technologies appliquées à la prévention?

*E. Stephan, P. J. Ousset, C. Lafont, P. Hostier, B. Vellas, et J. L. Albarede, « L’évaluation du sujet âgé en médecine gériatrique= Old people assessment in geriatric medicine », L’Année gérontologique, vol. 9, p. 251–272, 1995.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page