EDAO, 1er service de vidéo-vigilance adapté à la maladie d’Alzheimer

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

« On ne répondra aux défis liés à la maladie d’Alzheimer que grâce à une palette de solutions complémentaires. Les gérontechnologies en font partie »

Tel est le sous titre du communiqué de Link Care Services éditeur d’EDAO, que nous vous proposons ci-dessous et qui vient d’être publié à l’occasion de la Journée Mondiale de la Maladie d’Alzheimer le 21 septembre 2012.

EDAO Link Care Services

Plus de 860 000 personnes en France sont touchées par la maladie d’Alzheimer. Ce sont autant de familles qui sont à la recherche de solutions pour prendre en charge leurs proches dans les meilleures conditions possibles, qu’ils vivent encore chez eux, ou qu’ils soient pris en charge dans un établissement spécialisé.

EDAO est le premier service de vidéo-vigilance qui veille sur les personnes âgées en perte d’autonomie. Ce système unique repose sur un logiciel d’analyse comportementale couplé à une liaison vidéo. Si EDAO détecte une situation anormale, comme une chute ou une situation dangereuse, les équipes d’EDAO alertent la famille ou les secours en moins de 3 minutes.

EDAO peut être installé à domicile ou en établissement, dans les EHPAD, les hôpitaux ou les résidences séniors.

De nombreuses familles et près de 30 établissements, dans toute la France, ont choisi de s’appuyer sur EDAO pour une meilleure prise en charge des personnes âgées. EDAO aujourd’hui, ce sont plus de 1 200 chambres équipées, et 450 000 heures de vigilance effectuées chaque mois.

« EDAO, le seul service parfaitement adapté à la maladie d’Alzheimer »

Confrontés à la maladie d’Alzheimer dans leur vie personnelle, Richard Saccone et Laurent Hirsch, les fondateurs d’EDAO, ont à l’origine créée ce service pour apporter une solution aux familles des malades. EDAO permet aux aidants de profiter de quelques heures de répit par jour, des heures de répit qui peuvent être vitales quand on prend soin d’un proche atteint d’une pathologie aussi lourde que celle de la maladie d’Alzheimer.

EDAO est le seul système adapté à la maladie d’Alzheimer car à aucun moment, la personne placée en vigilance n’a besoin d’intervenir. L’aidant déclenche et éteint le système quand il le souhaite. Une fois mis en marche, le comportement de la personne touchée par la maladie est analysé par le serveur informatique. Les images ne sont visibles qu’en cas d’alerte. Pour respecter la vie privée de chacun, ce n’est qu’à ce moment là, et seulement à ce moment là, que la liaison vidéo avec le domicile de la personne malade est établie afin de vérifier s’il s’agit d’une fausse alerte, ou s’il est nécessaire de prévenir une personne référente et les services de secours.

EDAO, un dispositif déjà installé dans 30 établissements dans toute la France

Dans un contexte de handicaps de plus en plus marqués, alors que les moyens financiers sont souvent limités et que les exigences des familles et des autorités de tutelle sont de plus en plus formalisées, EDAO permet aux établissements de répondre à ces nouveaux défis en :

  • veillant en permanence à la sécurité des résidents en détectant de manière systématique certaines situations à risque
  • alertant immédiatement le personnel en cas de problème pour assurer la prise en charge
  • libérant du temps pour l’équipe soignante, qui peut alors mieux cibler ses interventions et être plus disponible pour les soins

Et parce qu’EDAO s’adapte à toutes les structures et permet de sécuriser les chambres comme les espaces communs, de nombreux établissements ont déjà choisi d’installer le dispositif.
1 200 chambres sont aujourd’hui équipées dans des établissements d’accueil et de soins sur tout le territoire français.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “EDAO, 1er service de vidéo-vigilance adapté à la maladie d’Alzheimer”

  1. Bonjour, actuellement dans une démarche de création d’un habitat partagé pour personnes âgées touchées par la maladie d’alzheimer, votre dispositif nous semble pertinent et nous aimerions plus d’informations. Serait-il possible de nous faire parvenir une documentation ainsi que vos tarifs svp.
    Merci
    Violaine Branteghem, association Liber Vitae

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page