« Les Français, la retraite et l’emploi des seniors » : le Salon des Seniors présente son étude, réalisée par Odoxa

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : EMPLOI

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Réalisée par Odoxa pour le Salon des Seniors, l’enquête interroge les Français de plus de 50 ans sur 4 sujets clés : leur rôle dans la société, l’apport des salariés seniors aux entreprises, leur fin de carrière et leurs aspirations une fois à la retraite.

Logo Salon des seniors
logo Odoxa

Vers une retraite à la carte ?

Parmi les non-retraités, 64 % des Français ne se sentent pas capables de continuer à travailler à temps plein au-delà de 62 ans et 58 % craignent une période de chômage en fin de carrière. La part de salariés ne se sentant pas capables de travailler à temps plein au-delà de 62 ans atteint même les 68 % chez les 50-64 ans et 72 % chez les employés et ouvriers.

À l’inverse, 78 % des Français non-retraités voudraient qu’il soit possible de décider soi-même de s’arrêter ou de continuer à travailler, sans limite d’âge. 61 % des personnes interrogées seraient même favorables à un système de retraite progressif permettant de travailler plus longtemps mais sur un volume horaire réduit. Pour 52 % d’entre eux, ils aimeraient pouvoir travailler, au moins à temps partiel, même après leur retraite.

L’emploi des seniors, une perception ambivalente

En entreprise, les salariés seniors sont jugés unanimement expérimentés à 93%, autonomes à 91%, compétents à 90 % et utiles à 88 %. Toutefois ils sont 57 % à se sentir discriminés en entreprise. Un « potentiel de discrimination » se lit d’ailleurs dans les chiffres de notre sondage : il existe un différentiel important de perception des salariés seniors selon les catégories d’âge. Ainsi, les 35-49 ans ne sont que 45 % à juger que les salariés seniors sont innovants (contre 59 % des 50-64 ans) et ils sont également nettement moins nombreux à les trouver adaptables (58 % contre 75 %) et dynamiques (60 % contre 74 %).

Bannière du Salon des Seniors

Les Français sont moins positifs concernant le fait qu’ils soient adaptables (66 %) et dynamiques (64 %) et même minoritaires à les juger innovants (49 %). Et si 6 Français sur 10 ne considèrent pas que les seniors sont des salariés coûteux pour les entreprises (58 %), ils sont en revanche une proportion équivalente à juger qu’ils sont discriminés (57 %).

Les seniors, un atout sous-évalué ?

Et si 9 Français sur 10 estiment qu’ils sont un atout pour les entreprises, 52 % trouvent qu’ils sont mal considérés dans le monde du travail. Le regard sur l’apport des salariés seniors est très positif : 87 % des Français considèrent qu’embaucher des salariés seniors est une bonne chose pour les entreprises et 87 %, également, qu’ils constituent un atout. De même, 70% des Français et 74 % des 50-64 ans estiment qu’en entreprise, les échanges entre les différentes générations fonctionnent bien.

Mais les Français jugent cependant que leur réalité professionnelle est difficile. Pour 88 % d’entre eux, après 50 ans, il est difficile de trouver un emploi correspondant à sa compétence. Et 52 % estiment que les salariés seniors ne sont pas bien considérés dans les entreprises, tout comme 53 % des 50-64 ans. Cette réserve sur la place des salariés seniors en entreprise se retrouve dans un regard critique sur l’intégration globale des seniors : 53 % des Français, et 58% des 50-64 ans, considèrent que les seniors, personnes de plus de 50 ans, sont bien considérés par la société.

Retraite = liberté

Emploi des seniors- emploi Silver économie

La fin de carrière est redoutée mais les Français ont en revanche une image extrêmement positive de la retraite qui incarne la liberté (87 %), le repos (84 %), le début d’une nouvelle vie (83 %) et l’épanouissement (75 %).

Le sentiment que cette période s’accompagne d’ouverture sociale est également très élevé (61 %) alors que seulement 27 % des Français l’associent à l’ennui. Seul bémol concernant cette image très positive, 66 % des Français associent la retraite à une baisse du pouvoir d’achat et uniquement 45% à la forme physique. Les retraités sont encore plus positifs que les salariés sur cette période, ils même majoritaires à l’associer à une « bonne santé » (53 % contre 40 % des salariés).

Les Français encore non-retraités ont de nombreux projets pour cette période : cadre de vie apaisé (87 %), voyages (83 %) et bricolage (82 %) ainsi qu’éducation des petits enfants (74 %), sport (67 %) et activités associatives (64 %).

James DEBOS, Salon des Seniors

Les Français s’accordent sur l’apport essentiel des seniors à la société française avec toutefois une vraie ambivalence liée au manque de considération et aux difficultés économiques qu’ils rencontrent au moment de la retraite. Cette enquête nationale montre à quel point il est indispensable de mieux accompagner les Français âgés de 50 ans et plus vers une fin de carrière apaisée ainsi que vers une retraite aussi riche que possible en relations sociales, en activités et en projets pour réussir ce que 83 % des Français considèrent comme une ‘’nouvelle vie’’.

James DEBOS, organisateur du Salon des Seniors

Retrouvez en intégralité l’étude « Les Français, la retraite et l’emploi des seniors » du Salon des Seniors.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut