Les Français ont le sentiment que la solidarité s’est plus renforcée à l’égard des seniors qu’à l’égard des jeunes

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : FAITS DE SOCIETE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Alors que la crise sanitaire et économique a profondément impacté la vie des Français dans toutes ses dimensions, ANPERE (Association nationale pour la prévoyance, l’épargne et la retraite) publie la 3ème édition de son « Observatoire des liens intergénérationnels » réalisé par OpinionWay.

Lancé en 2016 ce baromètre biennal entend mesurer la perception qu’ont les Français de la solidarité entre les tranches d’âges/générations. Si l’importance du lien intergénérationnel n’était pas à démontrer lors de l’édition 2018, elle est aujourd’hui plébiscitée par les Français.

Des chiffres en hausse

Ce sont ainsi 45% d’entre eux qui estiment qu’il s’est renforcé. Cette proportion est en hausse de 9 points, particulièrement auprès des 50 ans et plus. Enfin, si classiquement les Français ont le sentiment que la solidarité des jeunes à l’égard des seniors augmente (72% soit +17) à l’inverse de façon contre intuitive, ils ressentent une solidarité des seniors envers les jeunes, plus faible qu’avant avec -17 points (28%).

Contrairement aux idées reçues selon lesquelles le repli sur soi et l’égoïsme seraient plus importants en période de crise, les résultats de notre Observatoire démontrent avec force que les Français ont envie et besoin de plus de solidarité depuis la COVID-19. Véritable vecteur de cohésion sociale, l’intergénérationnel est au cœur des enjeux sociétaux et des aspirations collectives et individuelles. Il s’agit d’un facteur de mieux-vieillir pour les aînés, mais également d’un élément fondateur du mieux vivre ensemble pour tous, qui favorise une société plus humaine.

Jean Sébastien Antoniotti, Président de l’association ANPERE

Des jeunes plus solidaires et des seniors moins mobilisés

Cette étude met en lumière la vulnérabilité des plus âgés face à la pandémie et comment cette dernière a modifié la perception des plus jeunes à leur égard. Le ressenti des plus jeunes au sujet de la solidarité envers les plus âgés a grimpé de 15 points (42%) alors que celui des adultes envers les plus âgés reste stable à hauteur de 30%. À l’inverse, le ressenti des plus âgés au sujet de la solidarité envers leurs cadets a diminué (-11 points envers les plus jeunes et -7 points envers les adultes).

Le 3ème Observatoire des liens intergénérationnels montre bien que nous vivons dans une société où la solidarité est une valeur essentielle. Dans les croyances, la solidarité est encore plus flagrante que dans nos actions quotidiennes, mettant ainsi en avant les liens entre les individus comme un vecteur de ciment social dans une société incertaine et mouvante. Tout naturellement dans cette période instable, la famille est l’instance vers laquelle les liens se resserrent et les solidarités se font plus fortes, quelle que soit la génération.

Mélissa-Asli, Petit, Docteur en sociologie

La solidarité extra familiale centrée sur les tâches quotidiennes

La hausse des liens intergénérationnels se traduit par une augmentation des actions d’entraide des personnes interrogées en dehors de leur famille (41% ; + 9 points). Ces gestes d’entraide concernent principalement une aide pour les tâches quotidiennes (35% ; +13 points) ou pour les courses (28% ; +12 points). Cette action a progressé avec le confinement au détriment des visites et du partage des loisirs (12% ; -10 points).

La solidarité intra familiale toujours importante

Dans la sphère familiale, ces gestes d’entraide se stabilisent à un niveau élevé (60%) avec un renforcement de l’aide aux tâches quotidiennes (faire les courses 17% ; + 6 points) et du relationnel (27% ; + 10 points). Cette aide est perçue comme nécessaire (65%) et procure un sentiment de valorisation (31%) notamment chez les jeunes.

Liens intergénérationnels - Barbecue - Loisirs - Famille

À noter que parmi les personnes interrogées, certaines n’ont constaté aucun changement. Pour ces personnes, ce statu quo s’explique en raison des facteurs suivants : l’individualisme (47%), la mentalité (15%, +5 points) et l’arrivée des nouvelles technologies (9% ; + 4 points).

Un tome de la collection « Nouveau Regard » et « Bien entendu » le podcast d’ANPERE

A l’occasion de la sortie des résultats de l’Observatoire des liens intergénérationnels ANPERE publie la réédition du tome « Nouveau regard sur la solidarité entre générations » dédié à l’analyse et à la réactualisation de ces derniers. Enfin nouveauté 2020, « Bien entendu » le nouveau podcast de l’association consacrera son premier numéro aux liens intergénérationnels. Accessibles tous les deux sur le site d’ANPERE le podcast sera disponible également sur toutes les plateformes de diffusion.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page