Les personnes âgées et le sexe à l’heure d’internet

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INTERNATIONAL

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

La chaîne télévisée britannique Channel 4 news a consacré une série de reportages, tout au long de la semaine dernière, sur le thème des personnes âgées et du sexe à l’heure d’internet.

Les tabous qui entourent la sexualité des seniors sont nombreux. Cependant, contrairement aux idées reçues, la sexualité n’est pas l’apanage de la jeunesse. C’est ce qu’a souhaité montrer Channel 4 News en enquêtant sur la sexualité et les pratiques sexuelles des âgés en Grande Bretagne.

La rédaction de Silvereco.fr a souhaité faire un zoom sur ces reportages.

« Le sexe à notre âge ? La moitié des 60 ans et plus disent Oui ! »Sexualité des plus de 60 ans

« Les sites de rencontre sur internet ont rendu le sexe plus accessible aux hommes et aux femmes de plus de 60 ans. Ils les ont également exposés à de nouveaux dangers, tels que les MST ».

Selon un sondage réalisé par la chaîne britannique Channel 4, 51% des plus de 60 ans ont répondu être sexuellement actifs, et un grand nombre d’entre eux ont répondu avoir une vie sexuelle épanouie.

La réalité des plus de 60 est bien loin de l’image que s’en fait la société.

« Nous pensons que nous avons toujours le droit d’être des êtres sexués […] on n’est pas que des grand-mères » lance Margaret, 67 ans, qui participe au reportage sur la sexualité des plus de 60 ans.

Sites de rencontres classiques ou bien spécialisés pour les seniors, ou encore applications mobiles pour rencontres entre homosexuels, les plus de 60 ans ont de plus en plus recours à internet et aux nouvelles technologies pour trouver de nouveaux partenaires.f

Les plus de 60 ans expérimentent plus de choses

Les nouveaux moyens de communication tendent à favoriser les rencontres et l’épanouissement de la vie sexuelle des personnes âgées. Plusieurs d’entre eux confient dans le reportage expérimenter de nouvelles pratiques sexuelles.

Solange, 79 ans et originaire du Pays de Galles se confie à propos des orgasmes « je devais avoir 40 ans quand j’ai commencé à avoir une petite idée de ce que c’était. Vers mes 60 j’ai enfin compris ce que c’était. Et maintenant que je suis dans mes 70 ans : Oui, je c’est ce que c’est! »

Des pratiques qui ne sont pas sans risques

L’enquête menée par Channel 4 News révèle que ces nouvelles pratiques ne sont pas sans risques. Les plus de 6o ans sont tout autant exposés aux MST que les autres populations. Cependant l’enquête montre que 23% des femmes pensent que les préservatifs ne sont pas nécessaires après la ménopause.

De manière générale, les seniors pensent que les MST concernent plutôt les jeunes « Il y a une certaine naïveté chez les âgés qui ne voient pas qu’ils risquent [ndlr : tout autant que les autres population] d’être exposés aux MST », explique Justin Gaffney, consultant en santé sexuelle.

De manière générale, 64% des personnes âgées qui s’engagent dans de nouvelles relations ne s’informent pas sur les questions de prévention.

Vidéo (en anglais) Swinging sixties: older people and sex in the internet age 1/2

Vidéo (en anglais) Swinging sixties: older people and sex in the internet age 2/2


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut