Nutrisens s’engage auprès des personnes souffrant de dénutrition avec son offre « Manger-mains »

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : NUTRITION & DENUTRITION

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Nutrisens, spécialiste français de l’alimentation spécifique, s’engage auprès des personnes souffrant de dénutrition avec son offre « Manger-mains ».

Un an après le lancement de Nutrimain®, la 1ère gamme prête-à-dresser, Nutrisens poursuit le développement de son offre avec 5 nouvelles références supplémentaires. Avec des produits à texture modifiée « formés », Nutrimain® souhaite répondre à deux problématiques très souvent liées : les troubles de la déglutition et la dénutrition.

Redonner le goût de manger aux personnes fragilisées

Véritable outil thérapeutique pour stimuler, par les sens, l’alimentation des personnes fragilisées, Nutrimain® veut rendre attractives les assiettes en texture mixée pour stimuler ainsi l’appétence du patient et le plaisir de manger.
Les recettes aux saveurs prononcées réveillent le goût, favorisent la déglutition et les bouchées sont préhensibles avec les doigts, sans glisser et sans fondre pour une indication « manger-main ».

Une centaine de chefs cuisiniers dans les établissements concernés l’ont adopté au quotidien pour sa praticité et pour redonner forme et couleur dans l’assiette des patients.

Lire aussi : Le manger-mains, une solution pour éviter la dénutrition des personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives

Qui est concerné ?

Nutrimain est une solution alternative aux assiettes mixées : elle s’adresse aux personnes atteintes de troubles de déglutition comme les personnes âgées, les personnes polyhandicapées ou bien les personnes atteintes de maladie d’Alzheimer ou de troubles cognitifs.

« Nutrimain concilie une délicate équation qui consiste à proposer des aliments facilement préhensibles sans fondre sur les doigts. Cette texture particulière n’altère pas la composition des plats, que ce soit au niveau de l’intérêt gustatif, de la couleur ou de la forme des aliments », explique Monique Ferry, médecin gériatre nutritionniste, auteur de Nutrition de la personne âgée.

Concrètement, les entrées, plats et desserts sont livrés prêts à découper et à dresser. Le chef cuisinier réalise la sauce, chauffe les plats et agrémente ses assiettes à sa guise.

Préparation repas - Alimentation - Nutrition

Quatre composantes pour éviter la dénutrition

Plusieurs années de recherche ont été nécessaires pour mettre au point les quatre composantes du repas : des textures adaptées mixées lisses adaptées aux troubles de la déglutition, en accord avec les recommandations de l’IDDSI, des formes maintenues après réchauffe du plat et un apport nutritionnel quotidien suffisant pour prévenir la dénutrition.

Lire aussi : [Dossier] Dénutrition : une réelle nécessité d’agir vite


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut