OSO-AI, l’AP-HP et Sorbonne Université annoncent le lancement d’un partenariat stratégique autour de l’Oreille Augmentée des soignants

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : INNOVATION

Partager cet article

OSO-AI, société deeptech pionnière de l’Ambient Intelligence (Aml) au service des personnes vulnérables et des personnels soignants, annonce aujourd’hui le lancement d’un partenariat pluriannuel stratégique avec l’AP-HP et Sorbonne Université pour l’implémentation de son Oreille Augmentée des Soignants et le développement de nouvelles fonctionnalités notamment dans le domaine de la pneumologie.

OSO RESP : un partenariat médical d’envergure

Logo OSO-AI

OSO RESP a pour but de lancer un programme de R&D de grande ampleur sur le marché, avec un tout nouveau service de prévention secondaire. Ce partenariat, d’une durée de 2 ans, est soutenu par Bpifrance. Il est le fruit d’une première phase de test de 100 journées de soin, menée en 2021, entre OSO-AI et le département R3S de l’hôpital Pitié Salpêtrière AP-HP (Respiration, Réanimation, Réhabilitation, Sommeil/Pitié).

Le projet OSO-RESP s’appuie ainsi sur la technologie unique d’étude des sons par IA, développée par OSO-AI et l’expertise médicale d’un service hospitalier réputé. Ce partenariat vise ainsi à développer une base de données unique au monde, sur les sons de grade médical à caractère pneumologique. Il vise également à améliorer la prévention des urgences à domicile, afin de soulager les services hospitaliers, ainsi que les personnes vulnérables, et éviter les séjours à l’hôpital inutiles.

Les problèmes respiratoires “font du bruit » touchent une large part de la population fragile. Grâce à OSO-AI, nous visons à détecter, précocement, la survenue d’événements respiratoires aigus, qu’il s’agisse d’affections « de novo » (pneumonies, par exemple) ou d’exacerbations de maladies respiratoires chroniques comme la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). L’utilisation de cette technologie marque une avancée potentielle majeure dans notre domaine.

Professeur Thomas SIMILOWSKI, PU-PH, professeur de pneumologie à la faculté de Médecine Sorbonne Université, chef du département R3S (« Respiration, réanimation, réhabilitation respiratoire, sommeil ») à l’hôpital Pitié-Salpêtrière AP-HP et directeur de l’UMRS 1158 Inserm-Sorbonne Université

Une soluEon co-développée avec les soignants

Co-développée depuis 2018 dans des conditions réelles avec des établissements de la Croix Rouge, du CHU de Brest et de Vyv3 Handicap, l’Oreille Augmentée des Soignants est une technologie d’analyse des sons et des bruits. Non intrusive et opérationnelle 24h/24, cette solution d’Ambient Intelligence est constituée d’un boîtier doté de micros et de capteurs couplés à des algorithmes qui analysent et détectent en temps réel tous les sons et bruits suspects dans l’environnement des populations vulnérables (personnes âgées, personnes en situation de handicap). Ce boîtier est relié à une application sur smartphone ou tablette, mise à la disposition du personnel soignant, qui peut ainsi repérer rapidement les situations suspectes ou anormales nécessitant une intervention.

Jean-Bernard Laizet, BPI France

Nous accompagnons OSO- AI depuis sa création. Le lien avec la recherche académique est avéré. Cela a permis de soutenir OSO- AI sur des lignes Deeptech. L’intérêt confirmé du marché pour l’offre d’OSO-AI conforte notre soutien d’une entreprise innovante à forte valeur ajoutée, créatrice d’emploi et ancrée sur le territoire du Finistère.

Jean-Bernard LAIZET, Chargé d’affaires innovation chez bpifrance

L’Oreille Augmentée des Soignants a été entraînée sur plusieurs millions échantillons sonores, qualifiés par les équipes de data labellers d’OSO-AI. Ainsi les algorithmes de cette oreille augmentée sont-ils capables d’analyser avec précision plus de 150 classes de sons et de bruits tels que les chutes, les chocs, la respiration, les ronflements, les vomissements, les pas, et bien entendu les paroles des personnes vulnérables ainsi que toute intrusion d’une personne tierce. Cette technologie vise à faciliter et alléger le travail des soignants qui ont la responsabilité des personnes vulnérables, au sein d’établissements spécialisés, dans le respect strict de la confidentialité de la relation patient-soignant.

Oreille Augmentée d'OSO-AI

Vers une détection précoce des troubles respiratoires

Application Oreille Augmentée d'OSO-AI

Cette technologie équipe d’ores et déjà plus d’un millier de chambres en France. La qualité et la précision des résultats obtenus permettent de la déployer pour le suivi à domicile des malades chroniques ainsi que des personnes âgées. C’est sur cet objectif qu’OSO-AI, l’AP-HP et Sorbonne Université concentreront leurs efforts avec comme thème central l’analyse de la respiration humaine.

L’analyse de la respiration de la personne fragile joue un rôle central. Les problèmes respiratoires “font du bruit » touchent une large partie de la population fragile (environ 30% des hospitalisations en EHPAD).
La manière de respirer illustre aussi l’état général de la personne. Ce partenariat avec l’AP-HP ne vise pas seulement les affections respiratoires aiguës ou chroniques, aussi d’autres pathologies susceptibles de modifier la respiration (décompensations cardiaques notamment).

Le projet OSO RESP vise ainsi à construire une base de données, de grade médical, des sons respiratoires, qu’ils proviennent des patients ou des dispositifs de soins et de surveillance déployés auprès d’eux. Le système d’IA sera entraîné à repérer ces sons de manière fiable, afin de créer plusieurs alertes à destination du personnel médical. Cet outil pourra être déployé à domicile, en EHPAD ainsi qu’en établissement Handicap, où il visera alors la détection précoce de certaines dérives, pour une meilleure efficacité de la prise en charge. Il sera également installé en milieu hospitalier, où il pourra contribuer à optimiser les temps de séjour.

Olivier MENUT, OSO-AI

OSO-AI a été dès son origine portée par la vision que l’analyse de l’environnement sonore pouvait rendre service à chaque être humain. Nous avons commencé cette grande aventure en adressant d’abord les personnes fragiles vivant en établissement. Fort de l’expertise mondialement reconnue des équipes de l’AP-HP, nous entendons franchir une nouvelle étape dans l’assistance à distance des personnes les plus vulnérables et le télésuivi de leur condition à domicile tout en améliorant le quotidien de leurs soignants et aidants.

Olivier MENUT, Co-fondateur et président d’OSO-AI

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut