Parkinson : consommer des poivrons pour prévenir la maladie?

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Selon les résultats d’une étude publiée dans le journal « Annals of Neurology » et menée par des chercheurs de l’université de Washington à Seattle, manger des poivrons permettrait de prévenir la maladie de Parkinson.

La nicotine présente dans les poivrons permettrait de réduire les risques de maladie de ParkinsonPoivrons-rouges-jaunes-verts

D’après cette étude menée sur 490 malades de Parkinson nouvellement diagnostiqués et 644 personnes non atteintes de la maladie, la consommation de poivrons permet de réduire les risques de maladie de Parkinson.

Les plantes de la famille des Solanacées, telles que les poivrons, les tomates, les aubergines et les pommes de terre contiennent naturellement de la nicotine. Des recherches ont mis en évidence le lien entre la consommation de tabac et son effet protecteur sur la maladie de Parkinson. A partir de ces résultats les chercheurs de l’université de Washington à Seattle ont mené une étude sur les aliments de type « Solanaceae ».

Les participants à l’étude ont répondu à un questionnaire standardisé sur leur consommation d’aliments de la famille des Solanacées, de tabac et d’autres types de légumes. D’après les résultats, la consommation de solanacées réduit le risque de maladie. Le poivron plus que tous les autres solanacées permet de réduire ce risque : consommer du poivron plus de 2 à 4 fois par semaine permettrait de réduire de 30% le risque de maladie de Parkinson.

Le Dr. Searles Nielsen, co-auteure de l’étude, déclare « Notre étude est la première à rechercher les liens entre la nicotine alimentaire et le risque de développer la maladie de Parkinson », en ajoutant « Comme pour les nombreuses études qui indiquent que l’usage du tabac peut réduire le risque de maladie de Parkinson, nos résultats suggèrent également un effet protecteur de la nicotine, ou peut-être un produit chimique semblable, mais moins toxique présent dans les poivrons. ».

Cependant elle indique également que ce constat doit être confirmé par d’autres études.

 


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


1 réflexion sur “Parkinson : consommer des poivrons pour prévenir la maladie?”

  1. Pour une fois que la découverte de nouveaux effets sur un aliment est positive ! en général c’est toujours attention manger ça peut nuire a la santé… Tout compte fait, le meilleur médicament pour la santé et de manger équilibré, local et de saison !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page