Philippe Douste-Blazy entre au capital d’ALOGIA Groupe

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : BIEN-VIVRE CHEZ SOI

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Philippe Douste-Blazy, ancien ministre des Affaires étrangères et deux fois ministre de la Santé, entre au capital d’ALOGIA Groupe et devient membre de son comité stratégique. Il y rejoint Olivier Delouis et Stéphane de Laforcade, investisseurs, entrepreneurs et Vice-Présidents du Groupe, pour faire d’ALOGIA le champion européen de la Silver Économie.

Un nouvel actionnaire de poids pour renforcer l’expertise d’ALOGIA Groupe

Avec cette nomination, ALOGIA franchit une nouvelle étape dans la réalisation de sa mission : réinventer l’habitat des seniors pour leur permettre de rester à domicile et garder le pouvoir sur leur vie. L’entrée au capital de Philippe Douste-Blazy, quelques mois après la signature d’un partenariat exclusif avec EDF, vient donner un important coup d’accélérateur à cette démarche.

Pour y parvenir, l’entreprise se donne pour objectif de renforcer son impact auprès des grands acteurs du secteur et d’accélérer le développement de son algorithme dédié à la prévention de la perte d’autonomie et sa réversibilité.

Philippe Douste-Blazy et ALOGIA Groupe partagent une vision commune, un message que l’ex-ministre de la santé porte depuis plusieurs années : « Il faut lutter contre la perte d’autonomie et permettre à chacun de vivre chez soi le plus longtemps possible en conservant une indépendance véritable, une vie sociale et une qualité de vie… Il nous faut travailler tous ensemble, pour garantir à nos aînés un avenir réussi et solidaire entre les générations. »

Alogia Groupe Equipe Dirigeante Comité Stratégique
Crédit photographie Jean-Daniel Lorieux
De gauche à droite : Philippe Douste-Blazy, Olivier Delouis, Stéphane de Laforcade, Alexandre Petit

ALOGIA Groupe affirme ses ambitions

Olivier Delouis – Vice-Président Alogia

Nouveaux membres à son comité stratégique, partenariats avec des grands acteurs privés, publication de datas exclusives… ALOGIA Groupe monte les marches pour s’imposer sur le marché de la Silver Economie. Et, l’entrée de Philippe Douste-Blazy au capital vient ajouter une nouvelle brique à la stratégie du Groupe qui affiche une ambition encore plus forte : « L’arrivée de Philippe Douste-Blazy consolide le leadership d’ALOGIA dans la Silver Économie. Tous les membres du comité stratégique ont la même ambition : la création d’une première licorne à impact social et sociétal. » confie Olivier Delouis.

Fort de plusieurs dizaines de milliers de seniors accompagnés, ALOGIA Groupe vise désormais un déploiement à très grande échelle de ses solutions. « Avec des personnalités comme Philippe Douste-Blazy, ALOGIA augmente sa capacité à englober les enjeux du vieillissement et à y répondre de manière massive pour, demain, apporter une réponse globale aux millions de seniors en France.
C’était une étape importante de notre stratégie. »
complète Stéphane de Laforcarde.

ALOGIA Groupe, une approche préventive et inclusive qui séduit

Fondée en 2014 par Alexandre Petit sur une approche ergothérapeutique innovante, ALOGIA transforme le domicile des seniors pour leur rendre leur autonomie. Le Groupe s’entoure également de partenaires de renom comme EDF pour lutter contre la précarité énergétique des plus de 65 ans.

Alexandre Petit – Fondateur d’Alogia

Convaincu que ce sont ses valeurs humanistes qui ont fait la différence, Alexandre Petit témoigne : « Nous avons réussi à fédérer des acteurs majeurs du secteur parce qu’en réinventant l’habitat des seniors nous leur offrons bien plus qu’un habitat durable, nous leur offrons la liberté ! »

« Nous refusons de considérer les seniors comme une catégorie homogène. Pour nous, leur seul point commun est qu’ils sont tous différents. Nous voulons cultiver la singularité de chacun et entretenir la vitalité de tous. Loin des clichés, proche des réalités. Chez ALOGIA, quand on a 65 ans on ne devient pas un senior, on reste soi-même. » complète-t-il.

« C’est cette capacité à se projeter dans l’avenir et à imaginer une société où la longévité ne serait plus uniquement une question de perte d’autonomie mais de mieux vivre, et où le bénéfice des politiques de prévention ne serait plus évalué uniquement sur la dépendance mais sur la liberté qu’elle apporte aux bénéficiaires, qui m’a convaincu dans la vision d’ALOGIA. » conclut Philippe Douste-Blazy.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut