Plan de relance : l’entreprise Herdegen va relocaliser une partie de sa production dans le Cher

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : POLITIQUE

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Herdegen, l’entreprise de fabrication d’équipements d’aide à la mobilité et à l’hygiène des personnes, va recevoir 200 000 euros, dans le cadre du plan de relance. Des fonds qui serviront à relocaliser une partie de la production. Le préfet du Cher, Jean-Christophe Bouvier, s’est rendu sur place mercredi 10 mars 2021.

Logo Herdegen

Implanté à Saint-Georges-sur-Moulon et Henrichemont, Herdegen fait partie des trois entreprises du cher qui ont été validées par l’Etat et la Région pour bénéficier du Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires. L’entreprise berrichonne recevra ainsi 200 000 euros dans le cadre du plan de relance.

Moderniser la capacité de production

Ces fonds tombent à pic pour Herdegen ! En effet, l’entreprise nourrissait la volonté de produire à nouveau « en France quelques produits qui étaient faits en Asie« . Les 200 00 euros vont donc permettre à l’entreprise d’accélérer ses investissements, d’agrandir et également de moderniser l’usine. L’entreprise peut donc arborer fièrement le sigle du fond de relance !

Des travaux d’extension sont d’ailleurs déjà en cours pour accroître les capacités de production enfin d’être plus productif (localement), dans les secteurs de l’injection plastique, la métallurgie et la fabrication de coussins et matelas de prévention des escarres. Pour le moment, Herdegen possède un chiffre d’affaires annuel de 23 millions d’euros.

Créer de l’emploi

Au-delà d’élargir sa capacité de production, Herdegen espère également profiter de ces 200 000 euros pour pouvoir créer des emplois supplémentaires. Actuellement, 160 salariés œuvrent quotidiennement sur les deux sites de l’entreprise.

Visite d’Herdegen dans le Cher en présence du préfet.

Sans le plan de relance, je n’aurais sans doute pas su que cette entreprise, exemplaire à bien des égards sur l’innovation, la transition écologique et la réappropriation des chaînes de production sur le territoire national, existait, commentait le préfet, à la fin de la visite. Il faut que nous arrivions à mieux valoriser les savoir-faire et les pépites industrielles du Cher.

Vincent Herdegen, patron de l’entreprise avec son fils Alexandre

L’objectif final est de pouvoir embaucher, sur trois ans, entre vingt et quarante personnes supplémentaires, tous corps de métier confondus.


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page