Projet « Hubert » : une tablette simplifiée pour les seniors

Partager cet article

Si une récente étude a démontré que les seniors sont de plus en plus connectés via les tablettes tactiles, tous ne sont pas forcément à l’aise avec la technologie.
C’est à partir de ce constat qu’est né « Hubert », projet fondé par Stéphane Luçon, français installé en Roumanie, proposant un écran de tablette simplifié pour les personnes âgées.

Avec le vieillissement de la population, l’accès aux nouvelles technologies devient un véritable enjeu. Selon le cabinet Forrester Research, en Europe, près de 18 millions des plus de 65 ans devraient posséder une tablette en 2014.

Par ailleurs, Thomas Husson, analyste de ce même cabinet, explique que « les nouvelles technologies permettent à des personnes âgées de recréer du lien. La connexion des seniors n’est pas qu’un enjeu économique, c’est d’abord et avant tout un enjeu de société ».

Or, la prise en main des appareils s’avère parfois compliquée pour certains de nos âgés appartenant à une génération ayant grandi sans informatique.

« Une de mes grands-mères est morte dans un établissement pour personnes âgées dépendantes en France. Je vivais à 2.000 km. Je lui ai rendu visite mais j’aurais voulu qu’elle puisse voir ses arrières petits-enfants aussi souvent que possible en visio-conférence », raconte Stéphane Luçon. C’est ainsi que le projet « Hubert » a vu le jour.

stephane-lucon-fondateur-de-la-start-up-innovante-hubert-chez-lui-dans-le-village-de-croitori-en-roumanie-le-3-juillet-2014_4966609
Stéphane Luçon, fondateur de Hubert

 

Rompre l’isolement numérique en facilitant l’utilisation de la tablette

Le franco-roumain a donc développé un produit avec un écran simplifié, une application « lanceur » qui remplace l’écran d’accueil de la tablette où n’apparaissent que les applications utilisées sur de gros boutons (Skype, jeux de société, etc). La profusion d’applications et de fonctions est ainsi évitée.

La start-up Hubert souhaite continuer sur sa lancée en proposant un service d’assistance personnalisé et humain accessible 24 heures sur 24. Pour cela, la société a initié une campagne de financement participatif sur le site Indiegogo en Europe et aux Etats-Unis afin de récolter minimum 20 000 euros pour faire évoluer le projet.

L’utilisateur pourra ainsi appuyer sur un bouton pour joindre un téléassistant qui prendra la main sur la tablette et installera directement les mises à jour et applications en respectant des règles strictes de sécurité et confidentialité.

Les personnes âgées pourront aussi être orientées vers des services sociaux si nécessaire.

 


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut