Reprise du Groupe hospitalier mutualiste : Bernard Bensaïd placé en garde à vue

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : SANTE & E-SANTE

filiere silver economie international festival 2024
Solutions pour bien vieillir
Partager cet article

Le Parquet de Grenoble a annoncé ce lundi que le PDG du Groupe Avec, acteur français du soin, a été placé en garde à vue. L’homme de 61 ans est soupçonné de prise illégale d’intérêts et de détournement de fonds publics. Des perquisitions sont en cours à son domicile ainsi qu’au siège du groupe Avec.

Groupe Avec : classé dans le top ten des groupes français de santé et de prise en charge de la dépendance

Le groupe Avec propose aux personnes âgées un accompagnement dans le parcours de santé. Les seniors peuvent se voir proposer des aides à domicile, des maisons de retraite, des rendez-vous hospitaliers ou encore des conseils santé via la plateforme du groupe. Cette dernière centralise tous ses établissements de santé et propose un dossier médical numérique à consulter en ligne. Au fil des années, le groupe Avec est devenu spécialisé dans le rachat et le soutiens de structures en difficulté.

Le groupe Avec, anciennement Doctegestio, a acquis la clinique mutualiste d’AESIO et MFI en octobre 2020. Certains syndicats et usagers avaient alerté les pouvoirs publics de cette reprise. Pour eux, à l’époque, la proposition de rachat ne répondait pas à la vocation non-lucrative de la clinique. À l’écoute de ces remarques, la Ville et la Métropole de Grenoble ont enclenché une procédure judiciaire, toujours en cours, pour faire annuler cette reprise.

Interpellation de Bernard Bensaïd : une plainte contre X déposée en juin 2022

Ce placement en garde à vue intervient après une plainte déposée contre X par les syndicats CGT et GO du Groupe hospitalier mutualiste en juin 2022. L’accusation portait sur des soupçons de prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics. Selon les représentants du personnel, Monsieur Bensaïd prélèverait chaque année une partie du budget de l’établissement au profit du groupe et cela de manière injustifiée.

Suite à son interpellation ce lundi 9 janvier, Bernard Bensaïd « va être ramené à Grenoble pour être entendu sur les infractions de prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics« , déclare le procureur adjoint, François Touret de Courcy. Dans le même temps, des perquisitions se déroulent au sein de son domicile et au siège du groupe Avec.

L’entreprise spécialisée dans le soin a réagi, via Twitter, en annonçant vouloir collaborer avec la justice pour le bon déroulement de l’enquête.

Bernard Bensaïd est habitué au rachat d’entreprises en difficulté comme des résidences de tourisme, des maisons de retraite ou encore des cliniques. « Le parquet communiquera à nouveau à l’issue de (sa) garde à vue », notifie le procureur adjoint.

Affaire Groupe hospitalier mutualiste : opération « clinique en deuil »

Les syndicats ont réuni plusieurs centaines de personnes devant la clinique mutualiste de Grenoble ce lundi après-midi. Salariés et élus se sont rassemblés pour dénoncer la gestion financière de l’établissement. Quelques heures après l’interpellation de Bernard Bensaïd, les manifestants évoquent un « soulagement« . Par ailleurs, certaines personnes présentes souhaitent que l’affaire n’empiète pas sur le fonctionnement et l’organisation de la clinique, comme le souligne Christophe Ferrari à France 3 Alpes.

Je ne voudrais pas que l’attente soit préjudiciable au fonctionnement du GHM et à la continuité de soins. L’ARS a un rôle majeur et je voudrais qu’il y ait, de ce point de vue, toutes les garanties que le GHM ne soit pas mis en difficulté par cette séquence qui s’ouvre.

Christophe FERRARI, Président de Grenoble-Alpes métropole

Une réunion du conseil d’administration de l’union mutualiste pour la gestion du GHM devait se dérouler ce lundi à 10h30. Néanmoins, cette dernière a été annulée suite à l’arrestation de M.Bensaïd. Un prélèvement de 2,7 millions d’euros de la trésorerie du Groupe hospitalier mutualiste en faveur groupe Avec devait être voté.


Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut