SAMI, le robot presque humain de demain

Festival SilverEco Bien Vieillir
Partager cet article

Présenté pour la première fois lors du Festival Futur en Seine en juin dernier, SAMI est un robot mobile et autonome doté de nombreux capteurs lui permettant d’interagir et même de s’exprimer. Gros plan sur ce robot d’assistance qui pourrait bien révolutionner d’ici peu le quotidien des personnes âgées ou souffrant d’un handicap.

SAMI : Un prototype déjà promis au succès

Développé par le Criif (Centre de Robotique Intégrée d’Ile de France), SAMI a été mis au point en moins de trois mois par une équipe composée de six ingénieurs dont un expert en mécatronique. Rodolphe Hasselvander, Directeur général du Criif et instigateur du projet, est également à l’origine de son allure avenante – expression enjouée agrémentée à l’occasion de lunettes et d’une casquette de base-ball – qui le distingue de ses congénères au design plus futuriste, et donc moins engageant. SAMI, robot décrit en premier lieu comme humanoïde, représente semble-t-il un premier pas vers un nouveau type de relation entre l’homme et la machine.

SAMI : systeme-autonome-modulaire-et-interactifSAMI : La technologie Prime Sense au service de la robotique

Conçu pour évoluer dans toutes sortes d’environnements (domicile, hôpitaux, plateformes de recherche en laboratoire, …) SAMI doit être en mesure de se déplacer tout en évitant les obstacles. Deux capteurs ont donc été positionnés sur le robot : l’un au niveau du sol afin de détecter les obstacles, et l’autre sur son buste, capable de reconnaître les humains grâce à leur forme et leur squelette caractéristiques. C’est là qu’intervient la technologie Prime Sense, la même que celle utilisée par le périphérique Kinect de Microsoft. Fonctionnant sur le même principe d’interaction, ses détecteurs permettent au robot d’appréhender les couleurs et la profondeur. Les informations transmises à SAMI par le biais des capteurs lui permettent non seulement de se déplacer ainsi sans encombre, mais également de répondre à des ordres simples du type « Soulève cette boîte » ou « Donne-moi la télécommande ». En dépit de ces incroyables avancées, l’application pratique d’une telle technologie reste toutefois un défi qui nécessite encore quelques recherches.

Les applications de SAMI au quotidien : entre Robot Assistant et Avatar

Équipé de capteurs 3D et d’une connexion Internet, SAMI pourra être totalement contrôlé à distance. Capable de reproduire n’importe quel mouvement humain, il pourra par exemple apporter ses médicaments à la personne, faire son lit ou encore l’aider à se relever en cas de chute, déclare le CRIIF.

« Demain vous allez pouvoir, tout en restant chez vous, aller faire la cuisine avec votre mère à son domicile » c’est l’un des exemples donné par Rodolphe Hasselvander qui ouvre vers de nouvelles pistes d’applications des robots assistants : en fonction de celui qui le pilote à distance le robot pourra peut être demain devenir un avatar au domicile d’une personne aidée : l’avatar d’un proche, d’un aidant professionnel…

Quel avenir pour SAMI ?

Prototype de première génération, SAMI fait l’objet d’améliorations constantes. Rodolphe Hasselvander espère pouvoir le tester en situation puis le commercialiser dès la fin 2013. Mais cet incroyable projet ne s’arrêtera pas en si bon chemin : ses créateurs ont en effet l’ambitieux projet de développer un système qui permettrait aux personnes à mobilité réduite d’avoir un véritable contrôle sur leur environnement. À terme, SAMI devrait être encore plus autonome et capable de comprendre et apprendre afin d’aider au mieux les personnes seules.

Une vidéo du CRIIF : le robot SAMI sert un verre d’eau

CRIIF : le robot SAMI sert un verre d'eau par Gerontechnologie


Partager cet article

Publié par la Rédaction le


3 réflexions sur “SAMI, le robot presque humain de demain”

  1. SAMI, le robot semi-humanoïde d’assistance 100% français sera présenté porte de Versailles du 29/11 au 01/12 lors du salon des services à la personne dans la maison du futur.

    « Moi SAMI, j’aiderai les personnes en perte d’autonomie à leur domicile comme les personnes âgées ou handicapées. »
    « Moi SAMI, je pourrai interagir avec mon environnement grâce à de multiples capteurs (Ultra-sons, Infra-rouge, Caméra 2D, 3D). »
    « Moi SAMI, je mesure 1,60m, je dispose d’une tête, de bras, de mains, d’un torse et ma partie inférieure repose sur une base roulante omnidirectionnelle me permettant de me déplacer aisément dans un environnent complexe. »
    « Moi SAMI, je serai votre avatar. Je pourrai être contrôlé à distance grâce à la technologie KINECT et un casque de réalité virtuelle vous permettra de voir ce que je vois. »

    au plaisir de vous y voir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page