Sennhesier nous dévoile les résultats d’une étude à l’occasion de la Journée mondiale de l’Audition

AUTRES ACTUS ET INFORMATIONS SUR : AUDITION & MALAUDITION

Partager cet article

Porter des lunettes serait considéré comme socialement acceptable, contrairement aux appareils auditifs ? C’est ce que révèle aujourd’hui une étude indépendante commandée par Sennheiser. Une personne sur trois âgée de 45 à 70 ans éprouverait ou éprouve un certain embarras à porter un appareil d’aide auditif. Ce résultat contraste considérablement avec le fait qu’une personne sur dix seulement ressente un tel sentiment lorsqu’elle porte des lunettes. L’enquête a été menée auprès de 2.500 individus âgés de 45 à 70 ans, dont environ 500 aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Allemagne, en France et en Australie.

Logo de Sennhesier

Journée mondiale de l’audition : près de 10 millions de personnes touchées en France

Le 3 mars marquera la Journée mondiale de l’audition, initiée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont l’objectif est de promouvoir des actions envers la prévention de la perte auditive et d’améliorer la santé auditive. Les problèmes d’oreille et d’audition sont très répandus : environ une personne sur cinq dans le monde vit avec un problème d’audition. L’Organisation mondiale de la santé prévient que d’ici à 2030, près de 630 millions de personnes dans le monde souffriront d’un handicap auditif. En 2050, ce chiffre pourrait passer à 900 millions. Actuellement, 15 % des adultes américains âgés de 18 ans et plus déclarent avoir des problèmes d’audition. Une perte auditive non traitée en milieu de vie demeure le principal facteur de risque variable de démence.

homme atteint de malaudition

Selon la Hearing Loss Association of America, les personnes souffrant de déficience auditive attendent en moyenne sept ans avant de consulter un médecin. Ceci pourrait expliquer pourquoi, selon l’étude commandée par Sennheiser, 36 % des personnes âgées de 45 à 70 ans ont des difficultés à comprendre les conversations dans des environnements bruyants, comme par exemple dans un restaurant. En outre, 39 % de cette tranche d’âge ont déjà prétendu comprendre leur interlocuteur, alors que ce n’était pas le cas en raison du bruit de fond.

Malaudition : les 45-70 ans particulièrement touchés

Sennhesier écouteurs

Il s’agit d’un problème majeur pour les personnes âgées de 45 à 70 ans, et les nouvelles technologies et les nouveaux produits devraient aider à résoudre ce problème. Pour offrir une solution au quotidien, Sennheiser a développée les Sennheiser Conversation Clear Plus, sortis en janvier 2023. Ces écouteurs True Wireless amplifient la voix de l’interlocuteur tout en réduisant le bruit de fond généré par les autres personnes et éléments présents dans la pièce, ce qui rend les conversations beaucoup plus faciles à suivre dans les environnements bruyants.

Nous avons commandé cette enquête pour attirer l’attention sur la stigmatisation sociale du port d’appareils auditifs auprès du public. […] Nous voulons également souligner à quel point certains problèmes auditifs sont courants et nous espérons que ces résultats pourront contribuer à engager des discussions et à susciter une plus grande prise de conscience pour que cette stigmatisation appartienne au passé.

Martin GRIEDER, GVP de Sonova Consumer Hearing

Partager cet article

Cet article a été publié par la Rédaction le


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut